Kédougou : 2 morts et 2 blessés à Samécouta( Images choquantes)

L’attaque à mains armées survenue aux environs de 20h 30  ce dimanche 6 Avril 2014 à Samécouta plonge encore la population dans une peur bleue.

L’insécurité fait encore parler d’elle. Cette fois-ci c’est Samécouta, village situé à environ 8 km au nord-est de Kédougou qui a reçu la visite des brigands. C’est aux environs de 20 h 30 que des hommes armés et encagoulés ont tiré à bout portant sur un acheteur d’or et son entourage.

Deux morts…

Ainsi El hadji Abdoulaye Barry, guinéen, acheteur d’or établi à Samécouta  et un boucher nigérien dont les filiations n’ont pas pu encore être identifiées ont été mortellement atteints. Peu après son évacuation vers le centre de santé de Kédougou, le boucher nigérien succombera à ses blessures tandis que M Barry décédera sur le lieu du crime.

Deux blessés…

DSC08413Deux autres s’en tireront avec des blessures. Il s’agit du nommé Youssouph Camara 32 ans, originaire de Dinguiraye(en République de Guinée Conakry). Une balle lui aurait transpercé la poitrine.  Il a été évacué aux  environs de 21 h vers l’hôpital régional de Tambacounda.

Amadou Diallo, second rescapé qui s’en est sorti avec une blessure légère ouverte sur le crâne a reçu les soins au niveau du centre de santé de Kédougou.DSC08392

« On s’apprêtait à manger, quand d’un seul coup, on entendit des coups de sommation. Au même moment j ai reçu un coup sur la tête. J’ai  aussitôt pris la fuite pour me mettre à l’abri du danger » a-t-il confié.

Cet événement pose à nouveau le débat de la nécessité de renforcer la sécurité et de créer un hôpital régional digne de ce nom à Kédougou.

L’Etat doit renforcer la sécurité…

« Le fusil est interdit au Sénégal .Nous n’avons pas d’armes pour nous défendre. C’est l’Etat qui doit renforcer la sécurité des populations. Nous sollicitons, l’aide du gouverneur  du commandant de brigade pour  renforcer la sécurité des populations sinon .ça risque un jour de mal tourner .Nous demandons à la gendarmerie de stationner désormais à Samécouta au lieu de Kénioto » a plaidé M Abdoulaye Diakhité, chef de village de Samécouta.

DSC08389Force est de constater que l’honorable député Mamadou Hadji Cissé s’est personnellement rendu sur les lieux du crime et au centre de santé  de Kédougou pour s’enquérir de la situation des survivants.

Il compte également organiser ce lundi, un point de presse pour alerter l’opinion nationale et internationale sur cette situation d’insécurité qui perdure dans la région de Kédougou.

Adama Diaby 

 

 

 57 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.