Kédougou: « 16 jours d’activisme » contre les violences faites aux femmes et aux filles, le CLVF sonne la mobilisation 

Le comité de Lutte Contre les Violences faites aux Femmes et aux enfants (CLVF) a tenu un point de presse ce jeudi 10 décembre 2015 pour marquer sa participation aux seize jours d’activisme. Les femmes de ce comité réaffirment leur engagement dans la lutte contre ces violences.

IMG_0535

Ce Jeudi 10 décembre marque la fin des seize jours d’activisme contre les violences faites aux femmes. Pour l’occasion, le CLVF de Kédougou a tenu une rencontre à la case foyer avec ses membres ainsi que la présence de M Sadio Dembélé ,1er vice-président du conseil départemental de Kédougou et de M Aliou Sylla, deuxième adjoint au maire de la commune de Kédougou.

Ainsi, le représentant du maire s’est félicité d’une telle initiative non sans encourager les femmes à davantage s’engager afin d’éradiquer toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles.

«Voir des femmes se mobiliser pour lutter contre ces violences me rassure. En effet, si les femmes-mêmes sont conscientes,elles pourront mettre en œuvre des activités pour lutter contre toute violation de leurs droits. Je vous encourage à persévérer avec toujours plus de motivation » a-t-il lancé au comité.

A la suite de cette rencontre riche en interventions, le comité a tenu un point de presse pour réaffirmer son attachement à l’importance et à la mise en œuvre des missions du CLVF.

IMG_0545

« Les violences concernes surtout les femmes et les filles. Notre comité lutte contre les violences dans les milieux scolaires mais aussi dans les ménages. Toutes les femmes se mobilisent en cette belle journée pour marquer leur engagement dans la lutte contre les violences et pour les droits des femmes et des enfants de manière générale » a affirmé Mme Fily Cissokho, la présidente régionale du comité.

Elle a également saisi l’occasion pour rappeler les efforts du comité dans la lutte contre les violences. « Nous menons des activités de sensibilisation dans les zones les plus reculées. Nous réalisons des causeries, des visites à domiciles, des foras mais aussi des plaidoyers auprès des autorités pour lutter contre l’impunité. D’ailleurs nos premiers partenaires sont les communautés. Nous travaillons également avec le conseil général de l’Isère, la mairie, le conseil départemental, les associations et groupements de femmes » a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, Mme Fily Cissokho reviendra à la charge pour lancer un message aux communautés et aux différents acteurs: « Halte aux violences faites aux femmes et aux enfants. Les femmes sont les mères de la nation et les enfants en sont le futur ».

Djibril Bâ, stagiaire

 58 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.