echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 52

Hommage à Mme Maimouna Niane

Femme enseignante, Mme Maimouna Niane était engagée très engagée

Du comité départemental pour la scolarisation des filles (SCOFI), au Réseau des Femmes Enseignantes de Kédougou (RFEK) en passant par la section féminine du SELS, non sans oublier l’association Fedde Jokere Endam, Maimouna Niane a toujours été au front

Toujours au-devant de la scène pour la promotion de la scolarisation des filles,

Tu as accepté d’affronter la fatigue, la distance, la soif, la faim pour informer et sensibiliser les filles, nos sœurs et nos parents qui sont encore réticents sur la scolarisation des filles

Tu as contribué à la réduction des obstacles à la scolarisation des filles (mariages précoces, abandons scolaires)

Maï, tu as contribué à éloigner les frontières de l’ignorance dans le Département de Kédougou

Tu as toujours été au front pour la bonne organisation des fameux « arbres de noël » de la section féminine du SELS

Au front pour la promotion de la femme enseignante

Maï, tu as marché chaque 8 mars avec tes consœurs

Pour plus de postes de responsabilités pour les femmes

Pour plus de justice et d’équité pour les femmes

Pour l’abandon de toute forme de violences sur les femmes et les filles

Au front pour l’épanouissement de la communauté haal pulaar de Kédougou

Maï, tu as axé ta vie sur un jalon solide et même au-delà du « Jokere Endam »

Tu as toujours réussi à tisser de bonnes relations avec tous et toutes

La différence de religion et la différence d’ethnie n’ont été pour toi des obstacles majeurs pour faire une extension du « Jokere Endam »

Ayant grandi sous ses ailes, elle nous a toujours couvés et prodigués de bons conseils

Toujours souriante, Maï Niane, tu as toujours été incapable d’être coléreuse pour longtemps

Tu as toujours vécu avec un caractère de dépassement

Maï, tu as toujours été disponible, serviable, ouverte et généreuse.

Maï, tu as toujours été présente pour faire la médiation entre les parties en conflit.

Tu ne t’es jamais lassée

Maï, tu as toujours prêché la bonne parole au bon moment.

Très sereine, tu ne t’es jamais séparée de ta tendresse, de ton affection pour les autres

Ton sourire, ton beau sourire jovial et permanent nous manquera

Maï, tu es partie, mais tu resteras à jamais dans nos cœurs

Que Dieu nous guide sur tes pas

Que Dieu t’accueille dans le Paradis

 De la part de tes collaborateurs

Print Friendly, PDF & Email