echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 37

#Examens scolaires # Kédougou : 3219 candidats enregistrés au CFEE et 932 au BFEM

 Au cours du Comité Départemental de Développement (CDD) sur les examens scolaires présidé par M Mamadou Diouf, Sous-Préfet de Fongolimbi, représentant M Thierno Souleymane Sow, préfet de Kédougou empêché, la situation des effectifs a été présentée, des besoins ont été exprimés pour réussir l’organisation matérielle et humaine.

Pour l’administration des épreuves du Certificat de Fin d’Etudes Elémentaires (CFEE) prévue les 22 et 23 juin 2022, l’arrondissement de Bandafassi vient en tête avec 1476 candidats dont 755 filles. La commune de Kédougou occupe la deuxième place avec 1312 candidats dont 689 filles. L’arrondissement de Fongolimbi ferme la marche avec 431 candidats dont 235 filles.

 Ce qui fait un total de 3 219 candidats dont 1679 filles qui composeront dans les 30 centres dédiés au Certificat de Fin d’Etudes Elémentaires. 453 examinateurs seront mobilisés à cet effet.

Force est de constater que parmi ces candidats inscrits, 356 dont 175 filles n’ont pas d’actes d’état civil. Ainsi, M Mamadou Diouf, le Sous-Préfet de Fongolimbi a invité le BEXCO de l’IEF de Kédougou à désagréger la situation par commune. Charge aux maires des communes concernés de faire le suivi pour éviter à ces enfants d’être dans le futur des victimes innocentes.

M Mamadou Barry, l’Inspecteur de l’Education et de la Formation de Kédougou a aussi présenté la situation des effectifs pour le Brevet de Fin d’Etudes Moyennes (BFEM).

« Les 932 candidats dont 453 filles composeront dans les 8 jurys prévus à cet effet. Kédougou compte 3 jurys pour un effectif de 632 candidats dont 336 filles. L’arrondissement de Bandafassi compte 4 jurys pour un effectif de 236 candidats dont 90 filles. Les 73 candidats dont 27 filles de l’arrondissement de Fongolimbi composeront dans un seul centre. Pour le BFEM, 174 agents seront mobilisés (correcteurs, surveillants et secrétaires) » a-t-il souligné non sans exprimer les besoins en carburant et en véhicules pour pouvoir acheminer les membres des commissions vers les centres d’examens.

Ainsi, le Maire de Fongolimbi s’est engagé à donner sa contribution en carburant, le Maire de Dimboli mettra son véhicule et du carburant à la disposition de l’IEF. M Baka Diébakhaté,1er secrétaire élu, représentant du président du Conseil départemental de Kédougou, Adama Bâ, représentant du maire de Bandafassi et M Demba Gnima Doucouré, le 3ème  adjoint au Maire de Kédougou qui n’ont pas pris d’engagement ont promis de rendre compte.

M Mamadou Diouf, le sous-préfet de Fongolimbi a par ailleurs rassuré l’Inspecteur de l’Education et de la Formation de Kédougou sur le plan sécuritaire.

« Avec l’actuel maillage du département, il n’y a pas de soucis à se faire, la sécurité des examinateurs et des centres d’examens sera assurée. Déjà, nous avions reçu une correspondance du ministre de l’intérieur dans ce sens » a-t-il précisé non sans féliciter M Mamadou Barry pour les bons résultats enregistrés l’année dernière au CFEE et prie pour le rayonnement de l’IEF en termes de résultats aux différents examens scolaires.

Echosdescollines/RMC

Print Friendly, PDF & Email
0:00
0:00