Elections locales à Kédougou : Moussa Diarra notable au quartier  Fadiga : « Le vote ne nous a encore servi à rien .Nous allons voter pour le changement» 

DSC01062Depuis l’époque de Senghor, Diouf et Wade nous votons. Notre vote ne nous a encore servi à rien. Aucun homme politique de Kédougou n’a jamais soutenu un enfant de Fadiga. Personne n’a  jamais aidé un enfant de Fadiga pour trouver un emploi de (chauffeur, gardien ou planton). Cela n’a jamais été fait. Et pourtant, à chaque élection, nous accomplissons notre devoir civique. Nous pensons que les hommes politiques ne nous considèrent qu’à la veille des élections. Fadiga ne compte pas pour les hommes politiques .Depuis, l’époque de M Abdou Diouf, Fadiga a eu  son école .Comme nous n’avons pas eu la chance de fréquenter l’école, nous pensons que les enseignants sont contre nous.  Chaque année, nous ne pouvons pas comprendre que Fadiga enregistre de faibles résultats aux examens scolaires. Cette année, nous allons voter malgré nous. Nous soutenons l’état mais personne ne nous a aidé jusque là. Dieu n’aime pas le mensonge. Nous sommes très contents de ces causeries organisées par l’ong SADEV (Synergie d’Actions pour le Développement) parce que s’il n’y a pas d’échanges, nous ne comprendrons jamais les enjeux du vote. Nous appelons les hommes politiques au changement de mentalités. Nous votons simplement pour soutenir l’Etat. Nous souhaiterons qu’il y ait un changement. Le changement pour nous c’est d’aider les enfants de Fadiga à trouver un emploi. Nous allons tous nous mobiliser pour aller voter massivement pour qu’il y ait changement. »

 

 60 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.