echosdescollines.com
6 août 2020
Today view: 1 - Total View: 1777

Découverte  de Thiancoun Malal

Un village d’agriculteurs et d’éleveurs  situé dans la commune rurale de Bandafassi.

DSC06676

Le village de Thiancoun Malal a été fondé en 1973. A cette époque, les lieux étaient couverts d’une végétation luxuriante. Les fauves (hyènes, lions, panthères) venaient fréquemment dévorer les animaux du cheptel. Il fallait donc débroussailler les lieux pour pouvoir s’y installer. C’est pendant l’hivernage de 1974 que Thiancoun Malal connaitra ses premiers habitants. Il s’agit  de Samba Diallo, Ibrahima Sory Camara, Nouhou Barry, Sanoussy Sakho et Badia Diallo. L’histoire retiendra  Samba Diallo comme premier chef de village. Il sera remplacé plus tard par Ibrahima Sory Camara qui est l’actuel chef de village.

Le nom de Thiancoun Malal est étroitement lié à la situation d’Itato qui à l’époque disposait d’un marché des esclaves. Tout  esclave qui parvenait à traverser la rivière « Thiancoun en peulh ») recouvrait la liberté« Malaa ma ». C’est toute la signification du nom Thiancoun Malal. Cette rivière historique existe aujourd’hui et marque la frontière entre le village de Thiancoun Malal et Itato.

DSC06705

Avec les villages de Ségou, Badala, Itato, Habibou, Thiancoun Malal entretient  des rapports socioculturels et économiques.

A Thiancoun Malal, le conseil des sages est chargé de l’exercice de l’autorité dans le village et privilégie le dialogue, la négociation et la concertation dans la gestion des éventuels conflits entre les habitants du village. Cependant le conseil des sages dégage toutes ses responsabilités dans la gestion des divorces et des cas de violences avec coups et blessures volontaires entre individus.

«  Nous n’avons ni le pouvoir ni l’autorisation de prononcer le divorce entre deux partenaires qui ne s’entendent pas dans un couple. Les conflits avec effusion de sang dépassent nos compétences » a souligné Ibrahima Sory Camara chef de village de Thiancoun Malal.

Comme principales infrastructures socio économiques, ce village dispose  d’une école élémentaire, de deux forages,  de quelques puits et de deux mosquées.

DSC06675

L’agriculture et l’élevage constituent les principales activités des populations. Le  riz, le coton et le maïs constituent les principales spéculations. Cette année, la production de coton a connu une baisse sensible. Les ovins, les bovins, les caprins et la volaille constituent les principaux animaux du cheptel. Cependant, l’irrégularité des pluies, le manque d’intrants et de matériels agricoles, les conflits entre éleveurs et agricultures, les feux de brousse… rendent difficiles la pratique de ces activités qui constituent les principales sources de revenus des populations. Les récoltes n’arrivent point à satisfaire aux besoins de la population.

 5 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email
Today view: 1 - Total View: 1777