Dagana, l’ère de la confirmation ou de l’alternance

A Dagana, les élections locales présentent des enjeux multiples entre le parti au pouvoir et l’opposition. A la tête de la mairie de Dagana depuis 18 ans Oumar Sarr semble jouer une grosse carte pour son destin à la tête du Pds devant la coalition Benno Bokk Yakaar  qui peut se prévaloir d’un appui colossal du pouvoir en place. Dagana, l’ère de la confirmation ou de l’alternance, une analyse de Amadou Diop

A tout point de vue, la localité de Dagana demeure un fief à enjeux majeurs pour ces élections locales du 29 juin. Aussi bien du côté du pouvoir que de celui de l’opposition. Tout comme le parti démocratique sénégalais, le parti au pouvoir (à travers la coalition Benno Bokk Yakaar), l’a bien compris pour avoir pris les devants en nommant trois ministres issus de cette localité (Mankeur Ndiaye, Anta Sarr et Mohamed Mokhtar Cissé) et en épongeant les dettes paysannes à hauteur de 11 milliards 500 millions de F Cfa, entre autres actions. Et la coalition Benno Bokk Yakaar semble avoir bien perçu le message pour avoir insisté et averti les populations et militants à l’occasion de son meeting à Kaw Dagana, de rendre hommage au Président Macky Sall par une victoire de leur coalition. Au risque certes de se voir déposséder d’autant de « forces» qui n’auraient pas fait l’affaire devant le maire sortant Omar Sarr. Si la coalition de Benno Bokk Yakaar, pour ne pas dire le parti au pouvoir, peut se réjouir au soir du 29 Juin d’avoir mis hors circuit un mentor qui aura passé 18 ans à la tête de la municipalité de Dagana et de pouvoir mieux exercer la nouvelle vision politique de ses ambitions et de son programme avec l’Acte 3 et le plan Sénégal émergent, l’adversaire Omar Sarr se verrait lui, anéantir ses chances d’apparaitre comme la constance du Pds. Autrement, sa défaite ne lui permettrait pas très certainement de mieux se positionner pour diriger le parti démocratique sénégalais, miné par un problème de leadership pour devoir attendre Me Wade lui venir en rescousse. La victoire semble être dès lors, un impératif pour le maire de la capitale du Walo et coordinateur du Pds, afin de pouvoir rêver, le temps du concret, de devenir le numéro 1 du parti démocratique Sénégalais. En attendant, à la lumière des meetings sur place, tout semble laisser apparaitre des élections corsées entre principalement, la coalition Benno Bokk Yakaar et le parti démocratique sénégalais.

Amadou Diop  

 54 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.