Commune de Kédougou ,le maire Mamadou Cissé mise sur la création d’infrastructures et la coopération décentralisée

Suite à son élection comme maire de la commune de Kédougou en succession à Moustapha Mamba Guirassy, le député-maire Mamadou Cissé, issu du parti démocratique sénégalais et par ailleurs président de la chambre de commerce de Kédougou et opérateur économique, entend contribuer au développement de ladite commune. Ainsi il veut axer son mandat sous un certain nombre de priorités dont l’emploi des jeunes, les équipements publics, la coopération décentralisée…

DSC01856

Le tout nouveau maire de la commune de Kédougou entend ainsi faire «tout mon possible pour être fidèle à nos engagements de campagne et pour jouer le rôle d’animateur qui est mien et celui des maires-adjoints.» Invitant aussi les conseillères et les conseillers de la majorité comme de l’opposition «à se donner la main dans la main pour être au service de nos administrés.» Pour lui, la décentralisation quant à elle reste et demeure une option irréversible voire la seule politique alternative dans les Etats comme le notre pour booster le développement local. «Aujourd’hui, avec l’Acte 3 de la décentralisation qui a pour objectif d’aller vers des territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable,  notre institution empreinte d’une légitimité populaire vaut encore une fois, son pesant d’or. Nous ne serons pas des élus fantômes, nous serons au contraire la voix des sans voix, les ambassadeurs de toute une population pour faire de notre Kédougou, un havre de paix» a-t-il poursuivi. Mais pour réussir ce pari, a-t-il estimé, «nous serons à vos cotés, vous populations qui avez eu confiance en nous.

DSC01558

Nous serons donc proches de vous pour donner corps à notre vision telle que développée dans notre programme de campagne.» Une vision qui tourne en clair, autour des axes prioritaires, à savoir, entre autres, l’emploi des jeunes, un bon cadre de vie (avec l’aménagement de la voirie, l’extension du réseau électrique, l’adduction d’eau, l’assainissement, l’environnement, les espaces publics), les équipements publics (marché, gare routière,  gare gros porteurs), promotion de la santé (mutuelles de santé, amélioration du plateau technique médical des structures de santé), la sécurité (agence de sécurité municipale), la coopération décentralisée, pour ne citer ceux que là. Sans oublier l’audit du foncier «pour pouvoir accompagner chaque habitant de Kédougou à construire et vivre dans son propre logement» et la promotion de l’éducation, de la culture et du sport. Tout compte fait, «Kédougou, va inéluctablement s’ouvrir non seulement au niveau national et régional avec la coopération sud-sud, mais également offrir ses services au niveau planétaire grâce la coopération internationale décentralisée. Kédougou est sans risque de me tromper, la capitale des zones minières, le carrefour de la sous région, et a une pluviométrie abondante, des terres arabes.» a renchéri le maire Mamadou Cissé. Ce qui du reste fait aujourd’hui, selon lui, que la localité soit très convoitée par des investisseurs étrangers dont la coopération canadienne, la coopération hollandaise, la coopération allemande et la coopération française « qui toquent déjà à nos portes » a-t-il précisé. Autant d’ambitions qu’il compte pouvoir réaliser grâce à la transparence, le contrôle citoyen, bref, grâce à une bonne gouvernance.

Amadou Diop

 63 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.