echosdescollines.com

Today view: 1 - Total View: 31

Choc entre Agriculture et orpaillage traditionnel dans la région de Kédougou, l’Etat des lieux.

Le rire jaune est un magazine qui s’intéresse à la situation de la sécurité alimentaire dans la région de Kédougou en proie à l’orpaillage traditionnel.

Dans ce premier numéro nous nous intéresserons à la situation de l’agriculture ces dernières années dans la région de Kédougou. Autrefois que faisait-on ?

Il pleuvait assez. Toute l’alimentation était basée sur les produits tirés de l’agriculture familiale. L’orpaillage n’était pas assez développé dans la région de Kédougou.

Nous avons collecté pour vous quelques statistiques de la situation agricole dans la région de Kédougou de 2013 à 2019. Elles portent sur 3 céréales majeures, le fonio, le riz et le maïs.

Ces chiffres sont révélateurs d’une situation qui place la région de Kédougou dans une mauvaise posture.   

Les orpailleurs se défendent en fustigeant ces accusations dont ils sont souvent victimes. Les causes de cette situation de l’agriculture sont à chercher ailleurs. Les producteurs se plaignent de l’insuffisance de matériels agricoles et du difficile accès aux services de prestation en labours.

 L’accompagnement technique de l’Etat est remis en cause par certains producteurs. De grandes superficies de terres sont octroyées aux sociétés minières. C’est la croix et la bannière pour accéder au reste des terres cultivables.

Les agriculteurs sont confrontés à la divagation et au vol de bétail qui n’épargne pas les animaux de trait. Le rétrécissement des aires de pâturage, les dangers liés à la pollution des eaux et ceux des damans abandonnés par les orpailleurs constituent aussi d’autres menaces.

Aussi actives que les hommes dans le secteur agricole, les femmes égrènent aussi leur chapelet de difficultés.

Print Friendly, PDF & Email