Bandafassi : La finale de la coupe du maire jouée ce dimanche

Ce match décisif disputé entre l’ASC de Bandafassi et l’ASC Habibou s’est joué  au terrain du quartier Indar de Bandafassi devant une pléthore de supporters et d’autorités.

DSC05584

Ce dimanche 1er Novembre 2015, c’est avec beaucoup de détermination que les joueurs des ASC Bandafassi et Habibou ont rejoint le terrain de foot d’Indar en face de plusieurs supporters venus des différents villages de la commune de Bandafassi. Une forte délégation d’élus locaux venus porter mains fortes à leur collègue, Mamadou Yéro Bâ, maire de la commune de Bandafassi ont rehaussé de leur présence cette finale. Il s’agit des maires des communes de Ninéfécha, Dindéfélo, Dimboli, du 1er vice-président du conseil départemental de Kédougou, de M Mouhamadou Moustapha Thiandoum, sous-préfet de Bandafassi et des responsables de l’ODCAV de Kédougou entre autres.

Ce n’est que 23 minutes après le coup d’envoi que Gabriel Bidiar a ouvert le score au profit de ses coéquipiers de l’ASC Bandafassi vêtus en maillots verts. Cette avance ne durera  que 13 mn, car  dès la 36ème  minute Issaga  Diallo de l’ASC Habibou  trompa la vigilance du gardien de but de Bandafassi en inscrivant  le but égalisateur pour le compte de son équipe. Ce score sera ainsi maintenu jusqu’ à la mi-temps.

DSC05572

Une erreur d’arbitrage a failli gâcher la rencontre

A la reprise, l’affrontement commença à nouveau, de part et d’autre, les assauts se répétaient.  Finalement à la 87ème minute, Ousmane Mané, redonna l’avantage à l’ASC Bandafassi. Ce qui porta le score de 2 à 1.Il faut dire que l’acceptation de ce but par l’arbitre central a entrainé un cafouillage dans le reste de la rencontre qui a fini par être momentanément arrêtée. Une erreur d’arbitrage serait à l’origine de la colère des joueurs de l’ASC Habibou qui ont voulu bouder le reste du match. Le seul motif  évoqué reste une erreur de « l’arbitre central  qui a sifflé et laissé passer un avantage au profit de l’ASC Bandafassi qui a fini par inscrire le but en question ».

Grace aux interventions de quelques médiateurs, les esprits se sont calmés, et le match  s’est poursuivi. Le score est resté le même (2 à 1) jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre central. Ainsi, l’ASC Bandafassi a-t-elle remporté la coupe du maire comptant pour la saison 2015.

Malgré ces quelques errements de dernière minute, Mamadou Yéro Bâ, le maire de la commune de Bandafassi se dit satisfait de l’organisation de ce match avec la  présence des forces de sécurité et de la croix rouge.

DSC05629

« Je remercie l’ensemble des équipes qui ont eu à participer à cette belle finale même s’il y a eu quelques erreurs vers la fin de la rencontre. Je remercie mes collègues, maires qui se sont déplacés et aussi toute la population de Bandafassi. Il faut que les jeunes comprennent que rien ne se règle dans l’indiscipline ou par la force. Le football est régi par des textes, on doit se conformer à cette réglementation.  Nous avons dépensé pour tout 1 million de FCFA, nous estimons que c’est un petit montant. Nous essaierons de doubler ce montant les années à venir, nous allons aménager des terrains de foot pour que les jeunes puissent s’épanouir » a-t-il confié.

Aux dernières nouvelles, les joueurs ou supporters de l’ASC Habibou auraient blessé l’arbitre central et donné des coups de poing aux arbitres de touche. A l’heure où les plus hautes autorités de ce pays prônent le civisme, les jeunes, de surcroit des joueurs  doivent-ils manifester de tels comportements ? A vos commentaires.

 56 total views,  1 views today

Print Friendly, PDF & Email

Comments are closed.