Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

La case des tout-petits de Dalaba a abrité ce jeudi 8 Mars 2018, la deuxième cérémonie de levée des couleurs initiée par l’Inspection de l’Education et de la Formation de Kédougou.

C’est en présence des membres de la communauté, des membres du Comité Départemental de Développement (CDD), des enseignants craie en mains, des Directeurs d’école que cette cérémonie a eu lieu.

Dans la première étape, le drapeau a été hissé sur le mât. En second lieu  l’hymne national a été entonné par les tout-petits élèves  de la CTP de Dalaba. L’ultime étape a été consacrée aux allocutions. Une occasion saisie par Mme Diaby née Khady Wade pour manifester l’engagement de l’équipe pédagogique de l’école à continuer cette politique de restauration des symboles de la République.

 » En choisissant notre école pour abriter cette cérémonie de levée des couleurs vous manifestez encore une fois de plus l’intérêt que vous accordez à la Petite Enfance. Nous y voyons une invite à une éducation de qualité qui intègre l’éducation à la citoyenneté. Je voudrai vous rassurer que nous  ferons de tout notre possible pour que les tout-petits qu’on nous a confiés soient des modèles de citoyens aptes à honorer les symboles de la République. Nous savons qu’à trois ans tout est possible. Nous renouvelons notre engagement à toujours œuvrer dans ce sens pour qu’à l’horizon 2035 nos enfants puissent relever les défis du Sénégal Emergent »  a souligné  Mme Diaby née Khady Wade.

A son tour, l’Inspecteur Mamoudou Oumar Guèye, le secrétaire Général de l’IEF de Kédougou a rappelé les raisons de la tenue de tels événements dans les écoles notamment à la CTP de Dalaba.

« Le premier fait c’est que le 8 mars est la journée internationale de la femme. Cette école est dirigée par une femme depuis plusieurs années. Le deuxième fait  marquant c’est que le ministère nous a instruits de faire un  rappel sur les valeurs civiques et morales en procédant systématiquement à la levée des couleurs, la mise en rang des élèves, le boisage des écoles, la redynamisation des coopératives , des gouvernements scolaires et des clubs. L’exemple est donné par l’IEF de Kédougou » a-t-il précisé non sans exhorter les Directeurs d’école et chefs d’établissements à faire  tout  pour que cette instruction soit mise en œuvre dans tous les écoles et établissements scolaires, de saisir toutes les occasions pour insister sur les  valeurs civiques.

Il a par ailleurs adressé des remerciements au préfet de Kédougou pour son accompagnement.

En plus de rappeler les motivations liées à l’organisation de cette cérémonie de levée des couleurs à cette date tous les mois, M Moustapha Diaw, le préfet du Département de Kédougou a adressé des mots de facilitations à  toutes les femmes pour le travail abattu  aussi bien au niveau de la commune qu’en milieu rural dans des conditions souvent difficiles.

 » Nous savons cette fibre maternelle qu’on retrouve chez les enseignantes. Au niveau de Kédougou, il n’est point besoin d’insister là-dessus parce que c’est perceptible. J’en profite pour féliciter Mme Brigitte Traoré, la Directrice de l’école élémentaire Sagnégné Niakhasso pour les brillants résultats enregistrés en 2016 au niveau de Fongolimbi. En son temps, nous avions parlé  de ces brillants résultats. Nous félicitons toutes les femmes. Parmi les conquêtes, nous encourageons les femmes à aller, aller vers la compétition des postes de responsabilités au niveau de l’Education. Cela est extrêmement important. L’aspect genre doit apparaitre à ce niveau. Il faudrait qu’on ait plus de Directrices d’école, plus d’IEF et plus d’IA ».

Il a par ailleurs félicité la directrice de la CTP pour la bonne organisation et la prestation des élèves.

Today view: 1 - Total View: 457