La coalition Régionale Publiez ce que vous Payez a organisé ce mercredi 10 janvier 2018 un forum  communautaire à la Maison Familiale Rurale de Mako pour partager avec les citoyens les contenus du rapport de l’ITIE de l’année 2015-2016.

En marge de l’atelier de dissémination du deuxième rapport de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE) tenu ce 9 janvier à l’auberge Thomas Sankara un forum communautaire sur la prise en compte du contenu local a été organisé le mercredi 10 janvier. Ce forum a réuni à Mako des autorités administratives politiques, des élus locaux et des acteurs non étatiques comme les ONG et des partenaires. L’objectif de ce forum est de partager les informations du rapport de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives de 2015 -2016 avec les communautés impactées par l’exploitation minière et gazière et de savoir si ce que la loi dit est en train d’être appliquée sur le terrain. Dans tous les coins de la planète, une exploitation minière est toujours source de conflits et de malentendus. Cette initiative de l’ITIE est venue à son heure.

Ce forum a été axé sur trois exposés qui sont entre autres  sur la présentation faite par M Boubacar Tamba sur le contenu local.

« L’exploitation minière privilégie l’emploi local, la formation des jeunes et l’achat local. Le rôle de la société civile c’est d’alerter les pouvoirs publics pour éviter des conflits. Elle est associée à la politique sectorielle du secteur des mines pour des propositions à l’Etat pour une meilleure prise en charge des préoccupations des populations. J’invite les populations de Mako à saisir les opportunités économiques  offertes par les entreprises » a-t-il indiqué.

Le second exposé a porté sur le rapport de l’ITIE 2015 -2016.

« Pour 2015 l’Etat a obtenu comme contribution des entreprises 18,4 milliards et 32,4 milliards pour 2016. Avec ces milliards, l’Etat a fait des routes, des hôpitaux des forages entre autres. Et 1,7 milliards ont été dépensés dans la région de Kédougou » a  confié M Aliou Badara Faye  qui encourage les jeunes à faire de la formation professionnelle.

A son tour, M Sory Diallo a fait son exposé sur le fond de développement local. « L’Afrique est un mendiant assis sur de l’or » a-t-il dit

.Faisant appel à cheikh Anta Diop, il est revenu sur l’évolution du code minier de 2003 jusqu’à nos jours autrement dit ce que les entreprises minières doivent verser aux collectivités locales.

Les échanges ont été fructueux. Il faut dire que ce forum a permis aux populations de Mako, de toute la commune de Tomboronkoto de comprendre de le contenu de ce rapport. Les participants ont exprimé comme doléances aux entreprises implantées à Mako, des formations, des emplois avec des contrats.

Yoro Diallo pour echosdescollines.com

Print Friendly, PDF & Email