Les locaux du PADAER ont abrité le 28 Décembre 2017 un atelier  sur le bilan et  la programmation du projet R/D  karité à  Kédougou.

Cet atelier a réuni l’ensemble des  différents acteurs concernés et dont les partenaires GIE et ONG entre autres. Il consiste à faire le bilan des activités menées dans la filière karité à Kédougou. Des avancées notoires ont été notées à savoir l’implantation des unités de transformation au siège du GIE Niokolo Koba Club et à Madina Kénioto. Ces unités  qui ont allégé le travail pénible des femmes en augmentant leurs productions. Ces unités ont également permis aux femmes d’accroitre leurs revenus et de lutter contre la pauvreté chez les couches les plus vulnérables.

Cependant, malgré ces avancées, les productrices de karité souffrent d’un manque de technologie appropriée adaptée pour améliorer leur rendement. Selon Lucien Ndécky, Directeur Général de l’ANCAR pour le compte du Sénégal oriental et de la Haute Casamance « Cet atelier consiste à voir comment pérenniser les activités ».

Les participants n’ont pas manqué de plaider pour la plantation d’arbres de karité après l’expérience vécue au Burkina par certaines femmes, une amélioration des machines disponibles et la formation des transformatrice.

Yoro Diallo pour echosdescollines.com

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email