En prélude au démarrage de la campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole, la Région Médicale de Kédougou a organisé ce vendredi 17 novembre 2017 un point de presse.

A cette occasion, M Diamé Doucouré, le Responsable régional  du  Programme Elargi de Vaccination et de la surveillance épidémiologique à la Région Médicale de Kédougou a exposé à la presse locale les contours de cette campagne  de vaccination.

« La rougeole  est une maladie très grave. Elle décimait les enfants.  Autrefois, avant la découverte du vaccin, un adage disait ‘ votre enfant ne vous appartient pas s’il n’a pas attrapé  la rougeole et échappé à cette terrible maladie ‘. Depuis 1963, les chercheurs ont trouvé un vaccin efficace contre la rougeole. Au plan national, on veut éradiquer définitivement cette maladie. Cette campagne  de vaccination sera organisée du 20 au 26 novembre 2017. Elle cible les enfants âgés de 9 mois à 5 ans. Nous voulons surtout protéger   les enfants qui n’ont pas eu la chance d’être vaccinés lors des précédentes campagnes » a-t-il dit.

Pour atteindre la cible, la région médicale a défini avec les acteurs de la communauté différentes stratégies. Il s’agit de la stratégie la vaccination fixe  qui se fera sur des lieux  fixes proposés par les délégués de quartiers, la  vaccination de routine et la stratégie de vaccination mobile.  L’essentiel de ces prestations se fera par des professionnels  de santé.

« Tout le nécessaire a été mis en place dans les districts  en finances et en matériels. Nous avons appris beaucoup de leçons sur l’organisation des précédentes campagnes de vaccination. Tout le monde connait les situations qui pourraient être des facteurs de blocage. Un CRD  â été organisé afin  que les acteurs puissent  échanger sur les stratégies et les dispositifs à mettre en place pour la réussite de cette campagne.  Il est également prévu d’organiser des leçons de vie dans les écoles » a précisé M Doucouré, le Responsable régional  du  Programme Elargi de Vaccination et de la surveillance épidémiologique à la Région Médicale de Kédougou.

Il a par ailleurs promis que  beaucoup  de communication se fera  avec l’ensemble  des acteurs. Toute la stratégie repose fondamentalement  sur la sensibilisation.  Dès mesures ont été prises pour que tous les enfants puissent être touchés. Le ministère et les partenaires ont mis à la disposition de la région médicale assez d’intrants pour pouvoir vacciner tous les enfants âgés de 9 mois à 5 ans.

Print Friendly, PDF & Email