Le Réseau des Acteurs de la Filière Fonio (RAFF) a célébré ce mercredi 15 novembre 2017 la journée régionale du fonio. Un plaidoyer fort a été fait pour l’obtention d’un programme spécial fonio.

Les acteurs de la filière fonio (producteurs et transformatrices) de la région de Kédougou se sont mobilisés en masse pour célébrer le fonio. Une occasion saisie pour faire une exposition de quelques produits de transformation à base de fonio.

Mme Adja Aïssatou Aya Ndiaye, la présidente  du conseil consultatif  régional des femmes  de Kédougou, Présidente du RAFF et non moins présidente du GIE Niokolo Koba Club de Kédougou a invité les acteurs à la mobilisation.

 

« Nous avons bénéficié de l’appui du PADAER pour la mise en place du RAFF. Aujourd’hui nous recevons des appuis pour la transformation. Nous souhaitons  que les femmes soient appuyées davantage pour avoir des unités de transformation. Il faudrait également soutenir les producteurs de fonio. Si nous ne continuons pas à produire plus, un jour nous serons dans l’obligation d’importer du fonio. Cette  journée est régionale. J’appelle toutes les femmes à se mobiliser le 25 novembre prochain pour la célébration de la journée nationale du fonio ».

Elle a par ailleurs remercié les  autorités  administratives  notamment M William Manel, le Gouverneur de région, la société SGO  et la chambre de métiers de Kédougou qui ont entre autres partenaires apporté leur soutien à la réussite de l’organisation de cette journée.

Le thème choisi cette année est : « Valorisation du fonio dans une agriculture résiliente face aux changements climatiques »

Ainsi, M Alcaly Sakho, le  vice-président  du RAFF a-t-il plaidé pour  un programme spécial fonio.

« Il faut des moyens, une synergie entre les chercheurs  les équipementiers  les autorités administratives  et autres partenaires. Le RAFF est un rassemblement des producteurs, des transformatrices de Tambacounda, Kolda et Kédougou. C’est la mutualisation  des forces entre les producteurs.  Il reste encore à communiquer et à rendre visible le fonio » a-t-il précisé.

M William  manuel, le Gouverneur de Région a salué le dynamisme des acteurs de la filière fonio notamment des femmes.

« Le fonio a permis de lutter contre la pauvreté chez les femmes. Le fonio a permis à plusieurs femmes d’avoir un accès au crédit pour mettre en place des unités de transformation.  Le fonio a favorisé la promotion  de l’entreprenariat  â Kédougou. Si les femmes ont des occupations c’est toute la famille qui en bénéficie. En 2016  au niveau national,  1509 ha de fonio ont été emblavés. La production de fonio de la région de Kédougou est estimée à 1200 tonnes. Les autorités  accordent une importance  â la région de Kédougou.  Si le fonio est valorisé  connu c’est grâce à des personnes comme Adja Aïssatou Aya Ndiaye » a-t-il laissé entendre  non sans saluer l’engagement des partenaires comme le PADAER dans l’accompagnement des acteurs de la filière fonio.

Il a par ailleurs exprimé sa joie par rapport aux prestations des différentes troupes artistiques qui sont  des symboles de  la richesse de la région de Kédougou. Une séance de dégustation de différents plats à base de fonio a mis fin à la célébration de cette importante journée.

Print Friendly, PDF & Email