Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Le projet Accès Equitable à la Formation Professionnelle  (ACEFOP) a signé ce jeudi 19 octobre une convention d’apprentissage avec le GIE « Midjo Woto » de Kédougou.     

A travers cette convention d’apprentissage, il s’agit de doter ces organisations  de capacités et de compétences suffisantes leur permettant d’accueillir des apprentis.

«La formation professionnelle technique est le moteur du développement. Les femmes sont qualifiées dans la transformation des  céréales locales et dans la transformation des fruits et légumes. Ce qui reste c’est la qualité et comment renforcer leurs capacités de telle sorte qu’elles puissent mieux faire leur travail. Le projet ACEFOP aidera donc ces organisations en  renforçant leurs capacités selon les besoins exprimés. Il s’agira de prendre la présidente de l’organisation concernée, le maitre- artisan de renforcer ses moyens en termes de savoir-faire et de ressources matérielles pour lui permettre d’accueillir et de former à son tour des apprenants. On ne délèguera pas ce renforcement de capacités à d’autres personnes » a précisé M Mamadou Ndiaye, Directeur du CRETF de Kédougou par ailleurs représentant du projet ACEFOP.

Le GIE Midjo Woto  recevra 5 apprenantes dans son atelier. Après la signature de la convention, Mme Taïba Sidibé, a salué à sa juste valeur cette belle initiative du projet ACEFOP.

«Nous sommes très contentes de cette signature de convention qui nous permettra de transférer nos compétences à d’autres femmes du quartier. C’est vraiment une lueur d’espoir pour ces femmes qui ne savaient plus à quel saint se vouer. Ce sera la seule voie sûre pour parvenir à l’autonomisation » a-t-elle dit non sans remercier M Amadou Diop, le président de la chambre des métiers de Kédougou pour avoir  plaidé pour la sélection de son organisation ».

Mme Taïba Sidibé, la présidente du GIE Midjo Woto a également rappelé les nombreuses expériences qu’elle a accumulées en cheminant avec KEOH.

Dans la même journée, le projet ACEFOP a signé des conventions d’apprentissage avec d’autres organisations de femmes

Today view: 1 - Total View: 467