Ce dimanche 15 octobre 2017, l’Association pour la Création Littéraire chez les Jeunes (ACLJ/Kédougou) a rejoint des centaines de millions de personnes dans le monde entier pour célébrer la Journée mondiale du lavage des mains. Elle a porté son choix sur l’école élémentaire de Tenkoto dans la commune de Tomboronkoto.

Dans la réalisation de cette activité qui est une des composantes du projet village des arts et du développement Durable, l’ (ACLJ/Kédougou) a été soutenue par l’Association pour la Création Littéraire Chez les Jeunes (ACLJ/Québec).

A Tenkoto, une trentaine d’élèves et de parents d’élèves ont été sensibilisés sur l’importance de l’hygiène en général et du lavage des mains en particulier. Le  facilitateur a saisi cette occasion pour rappeler aux participants quelques informations clés sur la situation mondiale.

« Le lavage des mains avec du savon est un comportement simple et efficace qui peut sauver des vies. Les avantages du lavage des mains vont au-delà de la protection de la santé. Un bon lavage des mains peut prévenir les épidémies, réduire les absences scolaires et améliorer les résultats en matière de soins de santé. Dans le monde chaque année près de 1,4 millions d’enfants meurent des suites de maladies des mains sales (diarrhées ou pneumonie). Le lavage des mains est important dans la mesure où il permet de prévenir beaucoup de maladies. La diarrhée seule conduit à des millions de jours d’école perdus chaque année. Le lavage des mains avec du savon est un moyen efficace d’éviter ces pertes. Le lavage des mains préserve la santé, assure une bonne nutrition, préserve l’économie de la famille »a-t-il dit.

{"autoplay":"true","autoplay_speed":3000,"speed":300,"arrows":"true","dots":"true"}

Au cours de cette sensibilisation, le facilitateur s’est focalisé sur quelques supports visuels pour expliquer aux enfants l’importance du lavage des mains au savon et à l’eau. Un accent particulier a été mis sur les techniques de lavage des mains.

Il a aussi rappelé les moments cruciaux pendant lesquels chacun doit impérativement se laver les mains (on doit se laver les mains quand les mains sont sales, à la sortie des toilettes et avant les repas).

Pour signifier au reste du public que le message véhiculé a été compris, les élèves eux-mêmes ont animé le reste des travaux. Toutes ces informations ont permis aux élèves de suivre avec beaucoup d’intérêt le processus de préparation du savon local. Cette phase s’est déroulée avec l’assistance de deux femmes du village qui ont fait du « learning by doing » en apprenant aux enfants les différentes techniques de préparation du savon traditionnel. Les organisateurs ont réuni toutes les conditions matérielles pour permettre le déroulement de cette phase.

Cependant, dans la phase de production d’écrits, les élèves ont fait part de leurs difficultés à appliquer certaines consignes liées à l’hygiène faute de latrines au sein de l’école.

 

Print Friendly, PDF & Email