Kédougou : Le Conseil départemental prône une gestion plus transparente de…

 M Mawédé Diaby, le président de la commission environnement du Conseil  Départemental de Kédougou vient de boucler une tournée dans la commune de Dindéfélo pour s’enquérir sur le fonctionnement de la Réserve Naturelle Communautaire de Dindéfélo.

Le président de la commission environnement du Conseil Départemental de Kédougou a effectué le déplacement en compagnie de  M Bassirou Diallo, le représentant de l’Agence Régionale de Développement de Kédougou. A Dindéfélo, au cours d’une réunion tenue avec M Sékou Sylla, le 1er Adjoint au Maire et les partenaires de l’Isère et de l’Institut Jane Goodall, les différents acteurs ont échangé autour du fonctionnement de la Réserve Naturelle Communautaire de Dindéfélo.

« Je suis là pour réitérer l’engagement du Conseil Départemental de Kédougou  à vous accompagner. Le  président tient sur sa  promesse d’assurer le paiement des salaires du personnel  de la réserve. Je suis également là pour que nous puissions faire le point sur les activités de la RNCD. Cette réserve est très importante pour la conservation de la biodiversité, la préservation des espèces en voie de disparition.  Pour les conserver davantage, il faut l’implication de tous les acteurs. Le conseil Départemental met à votre disposition une volontaire Maya, qui sera au service de la population 1 jour par semaine mais aussi  pour accompagner le comité de gestion par des séances de  formation sur la bonne gouvernance. Nous avons constaté qu’il y a depuis quelques temps des complications. Nous avons jugé  nécessaire de nous impliquer pour avoir une gestion beaucoup  plus transparente » a indiqué M Mawédé Diaby, le président de la commission environnement du Conseil  Départemental de Kédougou.

Le représentant de l’Isère a  apporté quelques précisons sur des faits qui ont ralenti les activités de la réserve.

« La subvention  de l’Isère se termine en août. Et certaines activités  ne sont pas encore justifiées. L’équipe mise en place ne marche pas trop. Le comité de gestion  a besoin d’être  formé.  On peut appuyer  mais pas faire le travail  à leur place ».

Prenant la parole,  M Sékou Sylla, le 1er adjoint au Maire de la commune de Dindéfélo ne s’est pas empêché d’apporter des justifications à la situation qui prévaut dans la gestion de la Réserve Naturelle Communautaire de Dindéfélo.

« Sachez que nous sommes dans la dynamique, le processus  est là, mais il y a des problèmes dans la gestion de la réserve. Le maire a arrêté les activités du comité de gestion  pour avoir une vision claire là-dessus.  Certaines activités n’ont pas été justifiées c’est pourquoi  il n’y a pas eu de troisième tranche de la subvention.  Dans l’ancienne équipe, nous n’allons pas reconduire tous. Nous prendrons les meilleurs et les autres seront remerciés. Il y a des gens qui n’étaient pas du tout disponibles pour s’occuper des activités de la réserve. Nous sommes tous animés par une volonté de faire bouger les choses».

Pour garantir une gestion transparence, le conseil départemental a  sollicité le souhait d’assurer le secrétariat du nouveau bureau du Comité qui sera installé. Il a été recommandé aux membres du futur comité de gestion de mettre l’accent sur le tourisme  et observations  des chimpanzés mais  aussi d’explorer  d’autres  potentialités de la zone.