Kédougou : L’Etat arrache Djibril Diagne, C T P à Bamtaaré service SA…

Après sept ans de bons et loyaux services rendus à Bamtaaré service SA, l’Etat a arraché M Djibril Diagne, jusque-là Conseiller Technique Polyvalent de Bamtaaré SA dans la ZODER de Bandafassi. Un « pot » a été organisé à son honneur ce mardi 15 Août à Bandafassi.

Ce jour-là, la salle de réunions du village communautaire de Bandafassi a refusé du monde. Des producteurs, jeunes, hommes et femmes sont venus de tous les coins de la Zone de Développement Rural (ZODER) de Bandafassi pour prendre part à cet événement.

Durant ces sept bonnes années de service, Djibril Diagne ne s’est pas considéré comme un « étranger », un savant, un intellectuel trop sûr de son savoir, de son savoir-faire, de ses compétences et qui se suffisait à lui-même. Il a su s’adapter à toutes les situations en s’intégrant dans le milieu pour mieux réussir sa mission au service des communautés de la ZODER de Bandafassi. Il a monnayé sa politesse, son sens du travail bien fait et de l’efficacité sur le terrain pour inscrire son nom en lettres d’or dans l’agenda du développement de la ZODER de Bandafassi. Djibril Diagne ne  regrettera jamais ces comportements exemplaires manifestés à l’égard des producteurs, des jeunes, des femmes, des notables de Bandafassi. C’est pourquoi à l’occasion de ce pot, ses collaborateurs n’ont pas tari d’éloges  sur lui.

« Nous n’avons rien à reprocher à Diagne. Il a tout fait pour accompagner la jeunesse de Bandafassi. Il va nous manquer. Diagne nous à émerveillé de par sa politesse, son engagement et de sa volonté de contribuer au développement de la commune de Bandafassi » a témoigné M Mame Thierno Diallo, le représentant des jeunes de Bandafassi.

«Si nos rendements ont évolué c’est grâce à Diagne. Il est fréquemment sur le terrain pour nous accompagner. Autrefois, on avait des rendements de 1,5t /ha, l’année dernière on a eu des rendements de 4t/ha. Nous vous souhaitons bonne chance et nous resterons toujours derrière toi, Diagne. C’est grâce à Diagne que les producteurs reçoivent leurs intrants à temps. Il arrive à régler en douce beaucoup de problèmes pour les producteurs » a témoigné M Alassane Bâ, président de l’Union des producteurs de Bandafassi.

 

Au nom de Bamtaaré service SA, M Pape Boubou Senghor a remercié  le travail remarquable que Diagne a effectué dans la ZODER de Bandafassi.

« C’est grâce à son engagement, sa disponibilité et son énergie que Bamtaaré a relancé ses activités dans les communes de Bandafassi, Kédougou, Dindéfélo, sa zone d’intervention. Je sais que de nombreux partenaires parmi nous se souviennent de sa détermination et de sa patience. Tu vas nous manquer Djibril non seulement pour ton professionnalisme mais aussi pour ton sens de l’humour. Nous te remercions et te souhaitons une excellente prise de fonction » a-t-il dit.

Très ému et promu au niveau de la Direction du Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural, Djibril Diagne a profité de l’occasion pour présenter ses remerciements et ses excuses à tous ses collaborateurs, surtout les producteurs qui ont accepté ses conseils durant tout le long de sons parcours dans la ZODER.

Mamadou Moustapha Thiandoum, le sous-préfet de Bandafassi a vu l’homme Djibril Diagne évoluer dans sa zone de façon irréprochable.

« L’œil de l’aigle voit plus loin que l’œil de l’homme. Mais l’œil de l’homme voit plus loin dans les choses que l’œil de l’aigle. En tant que représentant de l’Etat, j’ai un droit de regard sur tout ce que font les agents de l’Etat et les partenaires dans la sous-préfecture de Bandafassi. J’ai également un droit d’appréciation. Djibril Diagne est un homme courageux, respectueux assidu, ponctuel, un homme qui est à équidistant par rapport à certaines contingences ethniques ou religieuses. Tout agent vise deux choses, le travail bien fait et l’espoir d’avoir une promotion. Diagne est un homme véridique, intègre et qui sait accompagner les communautés. Des rendements meilleurs ont été obtenus grâce à une  touche de Diagne. On peut avoir de l’autorité sans être autoritaire. Diagne fait partie de ces gens. Nous vous souhaitons pleins succès dans vos nouvelles fonctions à Dakar » a-t-il  reconnu.

Pour traduire ces belles paroles en actes, Djibril  Diagne a été couvert de cadeaux.  Hélas, l’émotion était à côté.  Bouyagui Sylla s’est bien rappelé de cette  belle et triste chanson :

Qui peut faire de la voile sans vent ?

 Je peux faire de la voile sans vent

 Qui peut ramer sans rame ?

Je peux ramer sans rame.

Mais je ne peux quitter mon ami

 Sans verser des larmes ?

Ne pouvant pas supporter le fait de se séparer de son ami et collaborateur Djibril Diagne, Bouyagui Sylla  a versé de chaudes larmes. Ami pour toujours, Djibril Diagne était seul à le consoler. Loin de là, les femmes de Bandafassi se sont laissées emporter par quelques airs de musique guinéenne bien appréciée dans la région de Kédougou.

Today view: 1 - Total View: 807