La session du BFEM session de juillet 2017 a démarré ce matin. A Kédougou, les autorités administratives ont effectué un tour dans quelques centres de la commune de Kédougou.

Cette tournée a été conduite par M Abou Sow, adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives en compagnie de Dr Bou Fall, Inspecteur d’Académie de Kédougou, de M Mamoudou Oumar Guèye, Secrétaire Général de l’IEF de Kédougou, des partenaires sociaux de l’école (ONG, URAPE, élus locaux) et de la presse locale.

Au jury mixte Maciré Bâ, présidé par M Benjamin Sambou,  sur 266 candidats inscrits dont 150 filles, ont composé 254 candidats.  Au centre Bakary Dansokho, sur 91 candidats inscrits, 89 candidats ont composé. La délégation s’est enfin rendue au centre Marcel Paravy où sur 308 candidats inscrits dont 152 filles, 297 ont composé.

« Nous avons effectué cette tournée dans quelques centres de la commune de Kédougou. Le constat global est que l’examen se déroule très bien. Les centres fonctionnement normalement. Quelques candidats absents pour la plupart des candidats individuels. Nous sommes entrés en contact avec les préfets de Salémata et de Saraya. Les épreuves ont démarré à 8h, les examinateurs sont présents. La sécurité des centres est assurée par des éléments de la police » a laissé entendre M Abou Sow, adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives.

Dans le même sillage, Dr Bou Fall, inspecteur d’Académie de Kédougou a apporté quelques précisions sur le dispositif organisationnel mis en place pour assurer un bon déroulement de l’examen.

« Pour la plupart des centres, nous avons vu que l’essentiel des candidats est présent, le personnel enseignant est présent. Les quelques absences constatées concernent les candidats libres. Nous avons donné des instructions fermes aux IEF pour choisir des centres sécurisés où, il n’y a pas de problème d’échanteité. Même s’il pleut ça peut certes créer des désagréments car il faudra se déplacer. Dans tous les cas, nous sommes sûrs qu’il n’y aura pas de difficultés au niveau des centres »a-t-il dit.

Il faut dire que cette année, la région de Kédougou compte  1693 candidats inscrits dont 657 filles. L’IEF de Kédougou arrive en tête avec le plus grand nombre de candidats 1100 dont 472 filles. L’IEF de Salémata occupe la deuxième place avec 306 candidats dont 121 filles. Saraya ferme la marche avec 287 candidats dont 64 filles.

Print Friendly, PDF & Email