L’auberge thomas Sankara a abrité ce vendredi 12 mai 2017 un CRD spécial élargi aux autorités religieuses et coutumières, aux responsables des groupements de femmes, aux associations de jeunes, aux personnes du troisième âge, aux retraites et aux  personnes handicapées.

Ce CRD entre dans le cadre de la tournée qu’effectue depuis le 8 mai 2017 le  médiateur de la république, Me Alioune Badara Cissé dans les régions de Tambacounda, Kédougou, Kolda, Sédhiou, et Ziguinchor.

l’objectif de cette tournée du  médiateur de la république est de faire l’état des lieux des conditions d’installation et d’exercice des correspondants régionaux, donner davantage de visibilité aux actions de l’institution et celles de ses correspondants, rencontrer l’exécutif régional et ses divers chefs de services ainsi que les organisations de jeunes, les autorités religieuses et coutumières, procéder à l’installation des correspondants nouvellement nommés, et à la mise en place de plateformes de médiation en rapport avec les organisations et intuitions qui œuvrent dans la promotion et la défense des droits des citoyens.

Ainsi, Me Alioune Badara Cissé communément abrégé « ABC » est revenu sur la définition d’un médiateur qui est : « une autorité indépendante instituée par la loi n°99 04 du 29 janvier 1999 abrogeant et remplaçant la loi n°91  14 du 11 février 1991 chargée d’améliorer les relations des citoyens avec l’administration dont le premier médiateur fut M Ousmane Camara, magistrat. Et depuis le  5 Aout 2015, le médiateur de la République est Me Alioune Badara Cissé, avocat à la cour. Le mandat du médiateur de la république est de 6 ans non renouvelable. En passant sur les compétences du médiateur de la république, il reçoit dans les conditions fixées par la loi, les réclamations concernant le fonctionnement des administrations de l’Etat, des collectivités locales, des établissements  publics et de tout autre organisme investi d’une mission de service public , et en terminant par le saisine du médiateur de la république, le médiateur peut être saisi par toute personne physique ou morale, qui estime, à l’occasion d’une affaire la concernant qu’un organisme visé à l’article 1er de la loi 1991 n’a pas fonctionné conformément à la mission de service public qu’il doit assurer. Il peut aussi être saisi par le président de la république »

Les échanges ont été riches entre les participants et le médiateur de la République et beaucoup de problèmes ont été réglés.Mme Traoré née Fanta Kondé, la représentante régionale du médiateur est revenue sur le bilan de l’antenne régionale de la médiature.

Selon elle, des avancées notoires ont été enregistrées.  Entre 2011 et 2016 l’antenne de Kédougou a reçu 22 réclamations dont 21 dans le département de Kédougou et 1 dans  le département de Saraya. Elle n’a pas manqué de souligner certaines  contraintes à savoir l’absence d’un local, le manque de moyens matériels, humains et financiers,  mais également le manque de formation des réclamants et surtout manque de visibilité entre autres »

Yoro Diallo, stagiaire

Print Friendly, PDF & Email