L’Association d’appui aux Initiatives Locales et à l’Environnement (AILE) et la Fondation Konrad Adenauer ont organisé ce mardi 9 Mai 2017 un forum sur « L’Immigration clandestine : causes, conséquences et perspectives ». Ce forum a eu pour cadre le CDEPS de Kédougou.

Les jeunes participants, sont tous des jeunes provenant des différents démembrements du Conseil Régional de la Jeunesse de Kédougou. Il s’agit entre autres des jeunes membres des conseils communaux de la jeunesse de Saraya, Salémata, Kédougou, Dimboli,  Dindéfélo, Bandafassi …

Le choix a été porté sur M Dialiba Tandian, Manager Principal de KEOH pour animer cet exposé  n’est point fortuit.  En effet Dialiba Tandian a séjourné  9 ans durant en France pour ses études. Contre toute attente de ses parents, il a décidé par la suite  retourner chez lui au Sénégal pour faire autre chose. Pendant ce séjour en France, il a  côtoyé des gens qui sont allés en France sur des voies illégales, d’autres sont restés  dans ce pays de façon irrégulière.

Ainsi, de façon interactive, l’animateur a fait son exposé en commençant par une clarification conceptuelle sur les différents termes relatifs au thème de l’exposé. L’immigration : c’est le fait d’entrer de manière temporaire ou définitive dans un pays dont on n’a pas la nationalité. Immigrer  (vue de l’autre pays d’accueil). L’émigration : c’est le même phénomène mais du point de vue pays de départ. Emigrer (vue du pays de départ).

Beaucoup de familles sont affectées par ce phénomène de société. Ainsi pour mieux cerner cette problématique, l’animateur a réparti les participants en  quatre groupes de travail. Les groupes 1 et 2  ont planché sur les causes possibles de l’immigration clandestine. Les groupes 3 et 4 ont échangé sur  ses conséquences.

 

Les causes possibles de ce phénomène de société sont entre autres :Les guerres (conflits armés)-le manque d’emploi (chômage)-la situation familiale-l’ Exclusion sociale-le Rêve de l’eldorado- l’Attraction des pays développés-La pauvreté- Les crises politiques- la Mauvaise  politique de jeunesse- le Manque de maturité des jeunes- l’influence de l’autre, la concurrence- le désespoir.

Par ailleurs, l’immigration clandestine a pour conséquences : les traumatismes, problèmes psychologiques- la Fuite des cerveaux- Désespoir-Le Repli sur  soi- les Problèmes d’adaptation-la Maltraitance- l’Absence de nouvelles – l’Instabilité  des pays d’accueil- la Pauvreté (Perte de fortune)-Perte de main d’œuvre des pays de départ –des Foyers  disloqués- le Regret -La Mort- l’Exploitation de l’homme par l’homme-le Dépeuplement de l’Afrique-le Sous-développement – La souffrance- L’acculturation- Que de Rêves brisés entre autres.

En plénière, l’animateur a fait une synthèse avant de renforcer les différentes présentations par un apport d’informations.

« L’immigration clandestine  ou illégale  signifie : entrée sur le territoire étranger  d’une personne ne possédant pas les papiers du pays d’accueil.

Sont concernés, les sans-papiers, les demandeurs d’asile, les enfants nés de parents immigrés clandestins, les touristes qui ont continué leurs séjours à la fin de la validité de leurs titres de voyage…Les pays pauvres sont concernés par l’immigration clandestine. Les voies empruntées, c’est l’Espagne qui constitue une porte d’entrée, (les îles canaries), I ‘Italie  (Lampedusa). Il y a également la traversée du Sahara par les camions, les pirogues, le train d’atterrissage des avions » a-t-il précisé

Revenant sur les causes, M Tandian de préciser : « « Nous pouvons distinguer les causes économiques (La recherche de travail reste la motivation de 35% des cas. A cause de la mauvaise gouvernance, il n y a plus d’espoir pour les jeunes. Et l’agriculture n’attire plus personne.  C’est l’effet de la misère. Comme causes politiques,  la dictature, les persécutions raciales, la fuite des régimes autocratiques poussent certains à quitter leurs pays pour d’autres destinations. Les causes culturelles sont caractérisées par le mirage de l’occident-La couleur de la peau, la religion  sont des facteurs qui compliquent la situation  des  clandestins. Les causes naturelles par les changements climatiques obligent d’autres personnes à partir ».

Cette situation n’est pas sans conséquences  sur les adeptes de l’immigration clandestine et les pays d’accueil.

« Les personnes qui s’aventurent à l’immigration clandestine sont exposées aux noyades, à des dangers tels que l’infiltration de réseaux de malfaiteurs, la rupture avec la famille restée au pays, au risque d’être perçu de mauvaise manière par la communauté, de vivre dans la promiscuité dans des foyers et d’ accepter des emplois à tout bout de champ ».

Les charges pour les pays d’accueil sont liées à certains coûts, par la construction d’infrastructures, la hausse du chômage dans les pays d’accueil avec des salaires devenant de plus en plus bas. Par contre, malgré ses conséquences, l’immigration  permet de faire face au vieillissement de la population et apporte une réponse à la problématique de la main d’œuvre.   Les regards se sont également tournés vers ces jeunes étudiants qui, sous la pression des communautés préfèrent rester en Europe même après leurs études. Il leur a été recommandé de revenir. A ceux qui veulent tenter cette expérience risquée qu’est l’immigration clandestine, de rester, pour assumer, en essayant de trouver des solutions sur place.

Print Friendly, PDF & Email