Le nouveau patron du DAC d’Itato a profité de ce 1er Mai, fête  du travail pour remobiliser ses troupes et jeter les bases du renforcement des liens de solidarité, de partage et d’échanges en vue de relever les défis qui les attendent sur le terrain.

C’est au bord du fleuve Gambie, à l’annexe du campement le Dioulaba, que le personnel du DAC d’Itato s’est retrouvé  ce 1er mai  pour se détendre, décrisper l’atmosphère de travail des bureaux, du terrain  afin de reprendre un nouvel élan  sous la direction de M Bakary Biaye.

Cette initiative a été saluée à sa juste valeur par les agents.

« C’est une bonne initiative  de rassembler  les travailleurs  pour faire marcher le travail. Nous espérons que le chef du DAC va faire changer les choses. Pour cela, il faudrait que chacun de nous puisse  s’engager  dans le travail. Il faudrait qu’il y ait une sorte d’émulation  pour que le DAC de Kédougou soit en avance sur les autre DAC. Il est important de tisser les liens sociaux entre les travailleurs.  La création  d’emplois  est un grand défi et  beaucoup de responsabilités pèsent sur nos épaules. Il faudrait qu’il y ait l’union des cœurs si nous voulons atteindre les résultats escomptés » a souligné M Daouda  Diallo, le porte-parole des agents.

Conscient des tâches qui l’attendent, M  Bakary  Biaye, le nouveau chef de DAC d’Itato compte évoluer par priorisation. Et l’apport de tous les agents est important.

«J’adresse mes vives remerciements au personnel du PRODAC et au coordonnateur  national. L’objectif de cette rencontre c’est de  rassembler tout le monde pour montrer que nous sommes soudés. Nous avons besoin  de tout le monde. Notre priorité cette année, c’est de nous concentrer dans le DAC et à la périphérie pour permettre aux producteurs de bénéficier d’un encadrement rapproché. Le PRODAC est un programme de création d’emplois. Cette création d’emplois passe par la production agricole, aquacole, végétale et autre. L’écloserie est en marche, nous allons renforcer le système solaire, acheter des géniteurs de poisson-chat pour faire des reproductions sur place étant donné que cette espèce de poisson est prisée à Kédougou. Nous allons nous focaliser sur cela en attendant de trouver d’autres  moyens » a-t-il indiqué

Par ailleurs M Biaye  a sonné la fin de la récréation. Le DAC d’Itato doit être une vitrine.

« Nous allons bientôt démarrer un programme cœur du DAC de 6 milliards 500 qui va créer 5000 emplois. C’est un programme pour installer des infrastructures, un centre de formation,  des logements, une case de santé. C’est juste pour augmenter notre capacité de production végétale, aquacole. Nous allons y développer de l’apiculture, de l’aviculture. Mon ambition, c’est de faire du DAC d’Itato une vitrine des DAC du Sénégal. C’est pourquoi, je vais continuer à secouer, mettre la pression sur tout le monde. Notre souci c’est d’avoir des résultats mais en tenant compte de certains paramètres sociaux, d’ailleurs c’est la raison de ces retrouvailles en agents du PRODAC » a-t-il précisé.

Par la voix de Ousmane Mamadou Soumaré, le président du Conseil Régional de la Jeunesse de Kédougou, la jeunesse va accompagner soutenir voire faire des propositions pour que les résultats  escomptés puissent être atteints.

Print Friendly, PDF & Email