Kédougou : L’ADK mobilise plus de 200 Femmes et jeunes

La salle polyvalente du CDEPS de Kédougou a abrité ce mercredi  15 mars 2017, un forum organisé par l’Association pour le Développement des Femmes de Kédougou (ADK) en partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer.

Cette année, c’est sous la devise « Le rôle des femmes dans le processus électoral et l’accès des femmes aux instances de décision» que ce forum a été organisé. Il s’inscrit dans le prolongement de la commémoration de la journée internationale des femmes.

En soutenant l’organisation de ce forum, la Fondation Konrad Adenauer vise comme priorités, la participation des citoyens aux processus de décision et la promotion des femmes. En plus des femmes, les leaders des organisations de jeunes ont pris part au forum qui a réuni plus de 200 participants.

A l’entame des travaux, M Mamadou Hadji, Cissé, le député-maire de Kédougou a souhaité la bienvenue aux participants. Il s’est par ailleurs félicité les femmes en leur signifiant le rôle important  qu’elles jouent dans le processus électoral.

La maîtresse d’œuvre, Mme Assa Diallo s’est réjouit de la mobilisation des femmes venues de différents coins de la région de Kédougou.

«Ce forum fait suite à une série d’activités que l’ADK a réalisées  notamment  des activités de sensibilisation sur le rôle des femmes dans le processus électoral,  dans la participation citoyenne, la promotion des femmes, la promotion d’élections libres et transparentes »

Elle a par ailleurs invité toutes et tous à travailler pour le maintien de la stabilité, les femmes à s’inscrire massivement sur les listes électorales et à s’impliquer dans la politique car elles sont capables de proposer des solutions pertinentes aux problèmes du pays.

En plus de rappeler les objectifs de la fondation Konrad Adenauer, Mme Ute Bocandé, la chargée de programmes  a salué cette forte mobilisation des femmes.

« Les femmes doivent cesser de jouer les seconds rôles, il faudrait qu’il y’ait plus de représentativité et de responsabilisation  des femmes aux instances de prise de décision. Le choix est libre, il faudrait que les femmes puissent s’inscrire massivement sur les listes électorales. Nous souhaitons. Nous espérons que ce forum participera à la mobilisation des femmes pour une participation effective  aux élections législatives »a-t- elle souligné.

M Moustapha Diaw, le préfet du département de Kédougou a présenté aux participants, les conditions d’inscription sur les listes électorales non sans évoquer le bilan des activités des commissions d’inscription sur les listes électorales.

Today view: 3 - Total View: 923