Kédougou : Les femmes enseignantes ont commémoré le 8 mars

A Kédougou, le comité régional du réseau des femmes enseignantes a commémoré la journée internationale de la femme ce 8 mars. Une marche pacifique et une conférence ont occupé une place de choix dans les activités.

Brandissant des pancartes et vêtues de tenues uniformes, les membres du  comité régional des femmes enseignantes  de Kédougou ont arpenté la route principale allant de la préfecture à la nouvelle gouvernance de Kédougou.

Sur ces pancartes figuraient des messages clairs du genre : « L’autonomisation des femmes est un levier sûr pour l’émergence », « Rendez nous le pouvoir et vous verrez notre capacité à changer l’humanité », « Eliminez toutes les barrières à l’autonomisation des femmes de la région de Kédougou »,  « L’ignorance, le difficile accès aux financements, les violences sont des barrières à l’autonomisation des femmes » entre autres…

Une fois à la gouvernance un mémorandum a été transmis au Gouverneur de région M William Manel qui en plus de se féliciter de cette elle initiative des femmes a promis de transmettre à la hiérarchie les doléances qui ne trouveront pas de solutions au niveau local.

A la suite de la marche, les femmes se sont retrouvées à la salle de délibérations de la mairie de Kédougou pour les besoins d’une conférence  animée par M baba Lissa Ndiaye, l’adjoint au coordonnateur de l’AEMO.

« L’autonomisation des femmes dans un monde  de travail en évolution, planète 50  50 d’ici 2030 signifie qu’à cours terme, nous devons arriver  à l’égalité entre homme et femme et cela passe nécessairement par l’autonomisation. Et qui dit autonomisation dit donner aux femmes les moyens de production, leur permettre d’avoir accès au foncier, leur permettre d’avoir accès aux financements, les impliquer dans tous les processus de développement. Dans le cadre du PSE, un accent particulier est mis sur la touche femmes. Elles constituent des forces motrices sur lesquelles on peut compter pour atteindre ces objectifs de développement d’ici 2035 » a précisé le conférencier.

Il faut préciser que cette conférence s’est déroulée en présence de M William Manel, Gouverneur de région, M Moustapha Diaw, préfet de Kédougou,  Dr Bou Fall, inspecteur d’académie de Kédougou,  Mme Adja Aïssatou Aya Ndiaye, présidente du comité consultatif régional des femmes de Kédougou, Mme Astou Diagne Cissé 1ère adjointe au maire de Kédougou, Mme Oumou Diouf, chef de service du développement communautaire entre autres.

Today view: 1 - Total View: 799