Invitée d’honneur, actuelle correspondante du médiateur de la république, ancienne directrice d’école à la retraite, ex- présidente du comité régionale de promotion de la scolarisation des filles, Mme adja Fanta Kondé Traoré a exhorté les femmes à continuer la lutte.

Cette journée du 8 mars que nous célébrons aujourd’hui d’une façon festive n’en a pas été toujours ainsi. En effet, elle a été une journée de combat, de lutte, de souffrance et même de décès pour d’autres femmes, ceci pour l’obtention de leur droit qui est le droit de vote et le droit à de meilleures conditions de femmes. Cela illustre qu’en matière de droit, rien n’est donné, tout s’arrache ». C’est la raison pour laquelle je me réjouis de la tenue de cette conférence axée sur le thème « Autonomisation des femmes, vecteur du développement »

Même si ce thème s’accorde parfaitement avec la ‘convention pour éliminer toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, des objectifs du millénaire pour le Développement et du plan d’action national des femmes) donc de la volonté politique de l’état, l’autonomisation  ne nous sera pas servie sur un plateau d’argent, il faudra qu’on mouille le maillot comme le disent les sportifs.

Il faudrait renforcer les capacités de nos membres, développer de véritables supports et canaux d’information entre les différents membres, combattre farouchement toutes les formes de discrimination et de pauvreté à l’égard des femmes, en un mot s’investir dans les activités et programmes de développement (santé, éducation, environnement et droits humains). Tout cela doit être basé sur une estime et une confiance en soi qui est en mon sens, la clé qui ouvre la porte pour atteindre nos objectifs.

Print Friendly, PDF & Email