L’ong JED vient d’organiser un forum sur l’émigration illégale en collaboration avec les mouvements à foulards et le Conseil Régional de la Jeunesse.

LOGODSC_2723

Après les étapes de Yarakh, Guédiawaye, Kayar, Saint-Louis, Bakel et Tambacounda c’est au tour de Kédougou de mobiliser les jeunes dans un forum. Cette activité entre dans le cadre de la mis en œuvre du projet intitulé « Le goût amer des oranges sucrées d’Europe » de l’ong Jeunesse Eclaireurs du Sénégal (JED). Ce  projet a été financé par le Ambassade du  Grand Duché du Luxembourg.

A l’occasion de la cérémonie d’ouverture Mm Astou Diagne Cissé, la 1ère adjointe au Maire de la commune de Kédougou s’est réjouie de prendre part à ce forum qui cadre avec les orientations du chef de l’Etat en matière d’émigration. Elle a par ailleurs manifesté tout l’engagement de la municipalité à ne ménager aucun effort dans l’accompagnement des jeunes »

LOGODSC_2724

Il s’agit à travers cette rencontre d’instaurer un dialogue franc et sincère avec les jeunes.

« Nous sommes parmi vous pour partager des moments importants sur la question d’émigration. Cette jeunesse, il faut l’accompagner pour qu’elle soit apte à développer le Sénégal. Sur cette question d’émigration, sachez que des gens sont en train de faire du business sur le dos des jeunes. Il faudrait créer les conditions pour  que les jeunes puissent rester dans leurs pays. L’Europe est devenue une zone d’insécurité. L’Etat et les ONG sont en train de faire des efforts considérables pour améliorer le quotidien du citoyen» a laissé entendre M Ibrahima Guèye, le Directeur Exécutif de l’ONG JED.

Ainsi Mandiaye Diaw, le chef de service départemental Action sociale de Kédougou a saisi cette occasion pour retracer le film sombre de l’émigration illégale non sans proposer quelques alternatives.

Il s’agit entre autres du retour vers la terre, de l’élaboration de petits projets  permettant aux jeunes d’avoir de petits revenus, la création d’entreprises pourvoyeuses d’emplois pour les jeunes. Pour cela, il faudrait que les jeunes acceptent de faire la formation professionnelle (menuiserie, bâtiment,…)

Amadou Ngom Directeur du Cdeps de Kédougou a lui axé son intervention sur les opportunités qui leur sont offertes à travers l’ANPEJ  (appui à la recherche d’emplois salariés, stages, appui au financement des projets).

Print Friendly, PDF & Email