Les femmes de la région de Kédougou ont commémoré la journée internationale de la femme ce 8 mars 2016. Plusieurs activités ont ponctué cette importante journée.

C’est sous le thème général « Planète 50-50 d’ici 2030 : Franchissons le pas pour l’égalité des sexes » que la journée internationale de la femme a été célébrée cette année. Venues des départements de Saraya et Salémata, les femmes de la région de Kédougou,  se sont mobilisées en masse ce 8 mars  dans la commune de Kédougou pour commémorer cette unique journée de l’année qui leur est dédiée. Ainsi du terrain Diadié Bâ, un long cortège de femmes s’est dirigé vers la gouvernance de Kédougou.  Elles sont porteuses d’un message à l’administration.

P1040654

«… Convaincues qu’en dépit de la ratification de tous les instruments juridiques, les femmes sénégalaises en général, particulièrement les femmes de Kédougou continuent d’être l’objet de discrimination et de violences de tous ordres. Fermement convaincues, qu’il ne peut y avoir de développement sans la participation des 52% de la population du Sénégal. Déterminées à revendiquer et à nous battre pour la prise en compte systématique de nos droits dans tous les secteurs de la vie privée et publique et surtout sur le secteur de l’Education, Nous femmes de Kédougou demandons l’application des lois et règlements réprimant les violences faites aux femmes et aux filles, la création et le renforcement des espaces de dialogue mixtes pour les femmes victimes de violences, la facilitation aux femmes de l’accès au crédit et au capital en rendant les fonds de garantie à leur niveau, plus de financements pour nos activités généralement axées sur l’agriculture… » a souligné Mme Camara née Sadio Diouara, la porte-parole des femmes.

Ainsi, après avoir reçu le mémorandum des femmes, M William Manel, le gouverneur de la région de Kédougou  a salué à sa juste valeur l’initiative prise par les femmes de commémorer cette journée.

P1040658

« Nous vous exhortons à continuer le combat. La femme a sa place dans la vie active de notre pays. La femme a sa place dans la société parce que quand la femme est instruite, formée, c’est toute la famille qui l’est, c’est toute la société qui l’est. C’est pourquoi, nous comptons beaucoup sur l’apport des femmes pour atteindre les objectifs de l’émergence. Je suis fier  de constater que  c’est vous  qui portez l’économie locale. Quand on prend le secteur de l’agriculture, le secteur de la transformation, 80 % de ce qui est réalisé l’est grâce à l’engagement des femmes. Cela mérite d’être salué et soutenu. Une oreille attentive sera accordée aux femmes » a laissé entendre le chef de l’exécutif régional.

Il faut dire que cette année les femmes ont réussi le pari de la mobilisation et de l’unité. Le Réseau des Femmes pour le Développement de Kédougou (REFDEV), le réseau des femmes enseignantes, l’Association pour le Développement de Kédougou, la plateforme régionale pour la Paix en Casamance et le comité GED, toutes les organisations de femmes de Kédougou ont parlé d’une même voix pour poser leurs doléances.

A la suite de cette étape, les femmes ont pris part à l’inauguration officielle du nouveau siège du REFDEV situé au quartier gomba, près de la SODEFITEX et au panel organisé sous le sous-thème :« femme/Agriculture durable, nous sommes la solution ! »

Print Friendly, PDF & Email