Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Kédougou : Lutte contre le paludisme, les élèves se dressent contre les facteurs bloquants

La communauté scolaire de Kédougou a célébré ce vendredi la  25 avril 2014 la journée mondiale de lutte contre le paludisme. Dans la commune c’est l’école élémentaire El hadj Omar Aïdara qui a abrité la cérémonie officielle de célébration de cette importante journée  présidée par le docteur Kéba Diongue, représentant du médecin-chef de district.

DSC09192Kédougou est l’une des régions du Sénégal qui enregistre les taux de paludisme les plus élevés. C’est pourquoi, la communauté scolaire de Kédougou s’est mobilisée dans son ensemble  pour se joindre aux cotés des partenaires en vue de donner un cachet important à cette fête. Il s’agit de M Amadou Ba superviseur du programme ADEMAS, de M Karpha Keita responsable du service Education pour la santé, de Mme Fama Dial de Mohamadou Diop et de Mme Coll du Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP).

Cette journée a été une occasion pour les élèves de lever le voile sur certains facteurs qui maintiennent la région dans cette situation.

Les fausses croyances traditionnelles

Les deux tableaux présentés par les élèves de l’école élémentaire El hadj Omar Aïdara de Kédougou ont  servi de signal fort contre ces croyances. Dans cette mise en scène, ils ont mis en exergue  le doigt accusateur pointé souvent sur les  sorciers dans certains délires des enfants qui ne traduisent en réalité que des crises de palu et la négligence pour certains parents de faire dormir leurs enfants sous les moustiquaires imprégnées.

Zéro cas de palu…

« Cette journée est célébrée cette année sous le thème « Zéro cas de palu ». Je suis optimiste que nous pouvons atteindre cet objectif avec l’engagement des enseignants des parents d’élèves, des populations. Kédougou a déjà manifesté son engagement à bouter le palu hors du territoire de la région » a souligné Docteur Diongue.

il faut dire que différentes actions  ont été mises en place par le PNLP  dans la région de Kédougou pour tenter d’éradiquer cette maladie.

DSC09220« L’objectif du PNLP c’est d’avoir un Sénégal émergent sans paludisme. Nous avions commencé la distribution de masse en 2010, nous l’avions rééditée en 2013. Nous avions aussi mis en place le dispositif dans le cadre de la prévention  saisonnière contre le paludisme, le recours précoce. Nous avons tous les moyens d’atteindre cet objectif. Nous pouvons compter sur la chimio-prophylaxie, la distribution de moustiquaires imprégnées, la présence des dispensateurs à domicile » a  rappelé M Mohamadou Diop, représentant du PNLP.

L’atteinte des résultats escomptés dépendra de l’engagement et de l’implication  de tous les acteurs.

« Avec l’engagement de tous les acteurs on peut  passer à l’élimination  du paludisme d’ici à l’horizon 2015. Cet objectif ne saurait être atteint sans l’engagement de tous les partenaires. Il est temps que ces moustiquaires soient utilisées à bon escient » a souligné M Diop.

Le changement de comportement

Pour M Amadou Ba, le  superviseur du programme ADEMAS le changement de comportement des communautés est indispensable pour l’atteinte de ces objectifs. « Personne ne doit plus se coucher sans utiliser les moustiquaires. Les moustiquaires doivent être utilisées par toute la famille, toutes les nuits pendant toute l’année. »

Il faut dire qu’en marge de cette cérémonie officielle dans toutes les écoles élémentaires de la circonscription,  une leçon de vie sur le paludisme a été déroulée.  Cette activité entre dans le cadre du protocole d’accord qui lie depuis 2012 le ministère de l’Education au ministère de la Santé et de l’Action Sociale.

Adama Diaby 

Today view: 1 - Total View: 1019