A la gare routière de Kharakhéna, non loin de la station total située prés du marché central de Kédougou, une femme allaitante abandonne son nouveau né et fond dans la nature.

La dame N B (sous le couvert de l’anonymat) venue accompagner son amie en partance pour Kharakhéna, site d’orpaillage situé à 91 km de Kédougou a eu la plus grande surprise de sa vie, la nuit dernière.

Enfant retrouvé

 « J’étais confortablement assise lorsqu’une femme que je n’ai pas pris le temps de reconnaitre  est venue est venue me confier son enfant le temps d’aller aux toilettes. En tant que  femme, j’ai accepté sans réfléchir. J’ai beau attendre le retour de la femme, mais impossible. Elle avait disparu dans la nature .j’ai cherché partout mais mes recherches ont été vaines. La pauvre mère allaitante avait abandonné son nouveau-né à peine âgé de 3 semaines dans mes bras » a témoigné NB.

Le lendemain, encouragée et conseillée par son entourage, la dame NB s’est rendue à la brigade de gendarmerie de Kédougou pour faire une déclaration. Elle a été entendue par l’adjoint au commandant de Brigade.

Nombreuses sont ces femmes mariées qui abandonnent leurs foyers pour aller fréquenter les sites d’orpaillage. Elles s’y adonnent à la belle vie (prostitution, concubinage) .Une fois en état de grossesse, elles cherchent à se débarrasser de leurs nouveau-nés par tous les moyens.

Print Friendly, PDF & Email