« L’Académie de Kédougou a fait de bons résultats par rapport au  seuil minimum de maîtrise en français et en mathématique. Dans ces résultats, des contreperformances ont été notées en mathématiques dans ces différents cours (CP et CE2) ». C’est une révélation faite par El hadj Ndao, l’inspecteur d’Académie de Kédougou  à l’occasion de la présentation du bilan des activités de 2014.

 maths

L’exploitation des résultats des post tests PALME par l’INEADE révèle qu’au cours de l’année 2014, le pourcentage d’élèves ayant atteint le seuil minimum de maitrise en Lecture au CP est estimé à 74,8%. Comparé aux seuils de 2013, Kédougou a fait un bond significatif de 47,66% ce qui place la région à la première place au niveau national.  Cette performance est pour l’essentiel portée par l’IEF de Saraya, première au niveau national avec 98.70% d’élèves du CP ayant le seuil minimal de maîtrise en lecture.  Au CE2, la même logique a été constatée avec un seuil de maîtrise minimum de 82,5% plaçant l’Académie à la première place.

Les raisons de ces performances sont à rechercher  dans  la mise en œuvre d’une politique éducative axée sur les directives du niveau central et traduite par le renforcement de la  formation continuée et du suivi des classes appuyées par les partenaires locaux comme World Vision.

Contrairement à la lecture, les performances des élèves en maths au CP ont régressé, passant de 52,14 à 31,1% soit un écart de -28,9% de 2013 à 2014. Il faut  préciser que le niveau et l’expérience faibles des enseignants pourraient être  considérés  comme des facteurs explicatifs.

Kédougou occupe la   11ème   place en mathématiques niveau CE2 avec 22,7%.La faiblesse du ratio manuel calcul/élève pourrait être un des facteurs incriminés. D’autres facteurs sont à rechercher en partie dans le niveau faible des enseignants en maths dû probablement à une formation initiale très courte et un manque de logistique pour appuyer la formation continuée.

Print Friendly, PDF & Email