En prélude de l’hivernage  qui s’annonce pour bientôt dans la région de Kédougou, le Comité Régional d’Approbation s’est réuni ce mercredi 8 avril 2015 pour procéder à la sélection des sous-projets d’accès au marché, éligibles aux appuis du PADAER pour  la campagne 2015-2016.

DSC00695

Cette réunion a vu la participation des producteurs, des chefs de services, des représentants des projets ou programmes intervenant dans le secteur de l’agriculture et des techniciens du PADAER. L’objectif de cette rencontre est d’approuver les sous projets de la campagne 2015-2016 soumis par les bénéficiaires conformément au manuel d’exécution technique et au PTBA 2015.

Dans la perspective d’une gestion pertinente et plus transparente, il a été mis en place par arrêté du gouverneur en date du 11 février 2014 un Comité Régional d’Approbation(CRA) des projets présentés par les bénéficiaires du PADAER. C’est ce qui justifie l’organisation de cette session d’approbation des sous projets d’accès aux marchés afin de permettre au CRA de jouer son rôle et à l‘antenne du PADAER /Kédougou de disposer de sous-projets validés par l’instance régionale.

DSC00698

 « Ce comité Régional d’Approbation est l’instance de sélection des OP qui sont la porte d’entrée du PADAER. C’est à travers les OP que nous voudrions toucher les ménages pauvres. Selon les critères définis par le CRA qui est une instance autonome. Nous allons sélectionner les OP qui sont éligibles aux appuis du PADAER. Et pour la plupart des cas ce sont des critères logiques et objectifs qui nous permettent de sélectionner des OP qui pourront donner des résultats escomptés par rapport aux objectifs du projet. Les critères choisis font une discrimination positive par rapport à la cible du projet notamment les ménages vulnérables, les femmes et les jeunes » a indiqué Mamadou Lamine Diop, technicien en infrastructures rurales du PADAER/Kédougou.

Malgré sa volonté de développer, moderniser le secteur de l’agriculture dans la région de Kédougou, le PADAER se frotte à certaines zones de résistance où les producteurs sont orientés vers d’autres activités économiques moins durables.

« L’exploitation minière est en train de donner un recul considérable à l’emblavure au niveau du département de Saraya. Aujourd’hui force est de constater que nous avons des demandes qui sont en deçà de nos attentes dans le département de Saraya » a regretté M Diop.

Dans tous les cas, le PADAER a pris l’option de toujours faciliter l’accès des OP aux facteurs de productions (semences certifiées, engrais, urée, petits équipements…) à travers un appui dégressif.

Print Friendly, PDF & Email