Dans une école de Kédougou, cette vendeuse ne couvre pas ses aliments et les propose à nos enfants. Le reporter de xibaaru.com en a été témoin.

DSC07774 femm

Ne vous étonnez pas si vos enfants  vous reviennent de l’école en se plaignant  de maux de ventre ou de diarrhées. Dans la région de Kédougou, certaines  dames qui essaient de gagner leur vie à la sueur de leur front exposent pourtant nos enfants qui fréquentant les écoles à de véritables risques. Ces soi-disant commerçantes assiègent les cours de nos écoles. Elles proposent à nos  élèves se rendent souvent à l’école le ventre creux des aliments qui ne sont du tout hygiéniques. A la récréation, ils n’ont pas le choix, ils consomment tout ce qu’on leur propose .C’est le constat que nous avons fait en nous rendant dans une école située en milieu  rural dont nous tairons ici le nom.

DSC07773

Dix minutes durant, nous sommes restés à côté de cette vendeuse qui n’a même pas eu le reflexe de recouvrir ses aliments. D’ailleurs, aucun indice ne nous montre qu’elle le fera. Quelle importance revêtent les leçons d’éducation sanitaire à l’école ? Cette commerçante ne se soucie guère et de la poussière sournoise  recouvre l’espace en ces temps qui courent et ces mouches qui se posent sur n’importe quel objet ou aliment. Elle cache derrière elle plusieurs autres femmes qui agissent de la sorte en négligeant inconsciemment les règles élémentaires d’hygiène.

Les enfants courent parfois de véritables  risques. Doit-on laisser ces commerçantes vendre n’importe quels types aliments aux élèves sans aucun contrôle sanitaire ?

Toute maladie d’un élève a pourtant une incidence sur les taux de présences et parallèlement sur la qualité de l’Education.

Print Friendly, PDF & Email