L’Agence Nationale de l’Aquaculture (ANA) vient de boucler en partenariat avec le Projet de Gestion Intégrée des Ressources Naturelles du Massif du Fouta Djallon (PGIRN-MFD) une mission d’empoissonnement de la Ferme piscicole de Samécouta (région de Kédougou) ce 26 décembre 2014.

DSCN9971

Malgré la disponibilité de différents cours d’eau, trouver du bon poisson à Kédougou relève d’un véritable parcours du combattant. Les petites captures des pécheurs locaux qui s’activent dans la pêche fluviale ne satisferont pas toujours la forte demande en poisson.

C’est pourquoi les consommateurs se rabattent le plus souvent sur les camions frigorifiques venus des côtes (Mbour, Joal, Kayar) pour s’approvisionner en poisson dont le monopole de la commercialisation est détenu par une portion de poissonniers. Le poisson arrive presque pourri et n’est pas à la portée de tous les consommateurs.

C’est pourquoi l’ANA et le Projet de Gestion Intégrée des Ressources Naturelles du Massif du Fouta Djallon (PGIRN-MFD) du ministère de l’environnement et du développement durable, ont conjugué leurs efforts pour la réalisation d’activités aquacoles dans la région de Kédougou.

Suite au CRD spécial consacré sur l’aquaculture dans la région de Kédougou, l’ANA avait organisé différentes missions conjointes avec l’Inspection Régionale des Eaux et Forêts pour l’identification du site et des bénéficiaires pour le démarrage de cette importante activité. C’est ainsi que l’aménagement des bassins a été réalisé. Cette nouvelle ferme piscicole est composée de 8 bassins en béton dont 4 de 30 mètres cubes, 2 de 28 mètres cubes et 2bassins en béton de 26 mètres cubes.

DSCN9970

Parallèlement à l’aménagement de ces bassins, un processus de fabrication d’aliments de poisson provenant de la station piscicole du pont Emile de Ziguinchor  a été  déclenché.

A cet effet, des 7000 alevins d’un poids moyen individuel de 12g ont  été acheminés à partir de la station piscicole de Richard Toll (à 1100 km de Kédougou) avec deux véhicules de l’ANA équipés de bouteilles d’oxygènes et de cuves isothermes

En perspective pour l’année 2015, l’ANA et le PGIRN-MFD comptent poursuivre leur partenariat en répliquant la même activité (ferme piscicole) au niveau du village de Syllacounda. Cette belle collaboration  qui s’est confrontée par l’installation de l’antenne Est de l’ANA basée à Tambacounda, se poursuivra par l’ouverture prochaine d’un bureau régional de l’ANA qui sera basé à Kédougou.

Print Friendly, PDF & Email