Une délégation canadienne séjourne présentement à Kédougou dans le cadre d’un partenariat initié par M Mamadou Hadji Cissé, président de la chambre de commerce, d’industrie et d’Agriculture de Kédougou.

anigifC’est aux environs de 14 h ce mercredi 26 mars 2014 que cette délégation a été accueillie à l’aérodrome de Kédougou. De là une procession a été organisée sur les principales artères de la commune de Kédougou.

La cérémonie officielle d’accueil de la délégation a été organisée à la chambre de commerce et d’industrie et d’agriculture de Kédougou en présence des operateurs économiques de la région de Kédougou.

Souhaitant la bienvenue à la délégation, le député Mamadou hadji Cissé, par ailleurs président de la chambre de commerce, d’agriculture et d’industrie de Kédougou a décliné en quelques mots la situation de l’institution qu’il dirige et les motifs de la présence de cette délégation.

« La chambre de commerce de Kédougou a été créée en 2010 après l’érection de Kédougou en région. Depuis lors elle est dirigée par une équipe dynamique. Depuis 3 ans, nous travaillons pour la formalisation des entreprises.

Un partenariat pour bénéficier de la valeur ajoutée

« Ce partenariat a pour objectif de pour développer le secteur minier à Kédougou. Il permettra aux populations  de capter la valeur ajoutée en vendant des produits dont auront besoin les sociétés minières. C’est pourquoi, nous sommes venus avec  cette délégation est composée de membres qui connaissent bien le secteur minier».

Il a également remercié les populations pour l’accueil chaleureux  qu’elles ont réservé à la délégation canadienne.

48ème  nord et Kédougou des similitudes

Ce partenariat entre la chambre de commerce et d’industrie de Kédougou et l’Abitibi-Temiscamingue n’est pas le fruit du hasard.

Ces deux régions présentent des caractéristiques quasi- similaires sur le plan de l’existence de ressources minières dans leur sous-sol.

Raison suffisante pour que des spécialistes du secteur minier fassent le déplacement pour témoigner et partager leurs expériences afin d’assurer le développement responsable dans le secteur de l’exploitation minière.

Il s’agit de Mme Claude Thibault, Marcel Jolicoeur, président de la chambre de commerce de Val-d’Or, Sylvain Matt, Laurent Bérubé, Jean Daniel Nieminen, Stéphane Labrecque, Ivan Lecours,André Zagay.

DSC00536« Nous allons travailler avec vous dans le cadre d’un partenariat. Nous travaillons aussi dans une région minière. Vous allez comprendre comment nous travaillons. C’est dans ce cadre que M El hadj Traoré a subi chez nous au canada pendant 6 mois  une formation dans l’organisation et la structuration des entreprises. Ensemble nous verrons comment les entreprises de Kédougou pourront vendre les produits canadiens à Kédougou, des produits dont les sociétés minières ont besoin..»  a précisé Mme Claude Thibault, Directrice générale, commissaire à l’international  du 48ème nord international.

Pour M  Amedy Mbengue, adjoint administratif du gouverneur de région, cette initiative est porteuse de développement.

Cependant, il n’est pas allé loin pour lancer un cri de cœur en faveur des orpailleurs.

L’utilisation des produits chimiques dans l’orpaillage traditionnel

DSC00534« Il serait bien de penser à encadrer les orpailleurs de la région de Kédougou. L’utilisation de produits chimiques comme le mercure et le cyanure prend des proportions inquiétantes dans cette région. Et les orpailleurs ignorent les dangers de la manipulation de ces produits » a-t-il soutenu.

Cette inquiétude est déjà prise en charge dans le partenariat. Déjà une unité de traitement de l’or a été conçue et présentée tout récemment au ministre des mines. Sa diffusion ne va plus tarder .Telle est l’assurance donnée par Mamadou Hadji Cissé, le président de la chambre de commerce, d’agriculture et d’industrie de Kédougou.

Adama Diaby 

Print Friendly, PDF & Email