Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Une agression survenue ce matin sur la route de Thiokoye dans la communauté rurale Ninéfécha relance à nouveau le débat sur l’insécurité à Kédougou.

Des agresseurs, 8 hommes encagoulés et armés jusqu’aux dents ont jeté leur dévolu sur les commerçants qui se rendaient au marché hebdomadaire de Thiokoye qui se tient tous les mardis.

Le vendeur de poulet dépouillé

« La première victime a été Mama Labo, un commerçant de  poulets. Il a été intercepté au marigot de wongourou par ces brigands, solidement ligoté puis dépouillé d’une somme de 430 000 FCFA » a témoigné M Mactar Seck, adjoint au commandant de la brigade de gendarmerie de Kédougou.

Yoro Diallo, en provenance du village de Ndébou, la seconde victime s’en est tirée avec une balle dans le bras gauche.

DSC00494En quittant son village dans l’espoir de vendre sa vache au marché hebdomadaire de Thiokoye ce mardi 25 mars 2014, Yoro Diallo ne savait pas qu’il allait se jeter dans la « gueule du loup ». Pour faciliter l’acheminement de l’animal, il s’est fait accompagner par Manga Diallo.

Une fois au marigot dénommé « Wongourou », les brigands encagoulés sont sortis de leurs cachettes en les encerclant et pointant  leurs armes sur eux.

« Je ne savais plus que faire. La vache inquiétée commençait à se débattre. C’est à ce moment précis que j’ai pris le risque de prendre mes jambes au cou. L’un des brigands m’a poursuivi et a tiré sur moi, mais cela ne m’a pas empêché de continuer ma course. J’ai été touché sur le bras gauche » a témoigné M Yoro Diallo, l’une des victimes.

Ira-t-on vers la légalisation du port d’armes pour tous à Kédougou ?

Ces agressions récurrentes dans la région de Kédougou plongent les populations dans une tourmente extraordinaire.

« Si les forces de l’ordre n’agissent pas, les brigands finiront par nous tuer tous. Si l’Etat nous le permettait, chacun de nous aura son arme sur lui pour pouvoir se défendre à tout moment » a précisé M Yoro Diallo jetant un regard furtif sur son bras bandé.

Ces agressions à mains armées risquent de conduire vers la « new-yorkalisation » de Kédougou jadis paisible.

L’Etat du Sénégal accordera-t-il beaucoup plus de moyens aux forces de sécurité  qui sont en train d’abattre un excellent travail ?

Adama Diaby 

3 thoughts on “Kédougou : Agression sur la route de Thiokoye

  1. Hey! Someone in my Facebook group shared this website with
    us so I came to take a look. I’m definitely enjoying the information.
    I’m book-marking and will be tweeting this to my followers!
    Fantastic blog and outstanding design.

Comments are closed.

Today view: 5 - Total View: 1013