Today view: 2 - Total View: 147

Kédougou : Le mouvement navétane s’engage dans la lutte contre le coronavirus

L’ORCAV de Kédougou a remis ce mardi 24 mars 2020 sa contribution au comité régional de riposte contre le coronavirus en réitérant son engagement à travailler dans le dispositif mis en place.

Les appuis au comité régional de riposte contre le COVID-19 se poursuivent. A Kédougou, c’est au tour du mouvement navétane d’apporter son appui. M Saër Ndao, le Gouverneur de région a reçu ce mardi 24 mars 2020 une forte délégation de l’ORCAV « Nous sommes venus vous remettre notre appui symbolique de 100 000 FCFA au comité régional de riposte contre le COVID-19. Par ailleurs nous mettons également à votre disposition les jeunes des 90 ASC affiliées. Nous sommes prêts à participer dans les actions de sensibilisation, de distribution de flyers ou d’affiches dans le cadre du combat contre le COVID-19. Nous sommes convaincus que dans quelques temps, nous parviendrons à éliminer le coronavirus dans le Sénégal »a indiqué M Koliba Samoura, Samoura, le Secrétaire Général de l’ODCAV de Kédougou.

En réponse au porte-parole de la délégation, M Saër Ndao, le gouverneur de la région de Kédougou a salué à sa juste valeur ce soutien des acteurs du mouvement navétane

 

 

« Je voudrai vous remercier pour votre geste. Un geste n’est jamais petit. Tous les gestes sont nobles. D’autres pouvaient le faire mais ne l’ont pas encore fait. Il nous faut maintenir le cap pendant un moment très difficile, un moment dur, un moment d’exception, de restriction de liberté. C’est là, le sacrifice qu’il faut payer pour vaincre cette pandémie.  L’engagement que vous avez me rassure. Les grands défis sont portés par l’engagement citoyen. Cette pandémie ne peut pas être plus forte que les montagnes. De par notre cohésion et par le respect de toutes les normes que nous vaincrons cet ennemi invisible. Vous m’avez montré une mobilisation sans faille. L’essentiel c’est de partager le bon message. Le chemin va être un peu long mais soyons optimistes. Nous sommes dans un pays en construction. Les jeunes et les femmes sont importants dans ce dispositif. Nous avons besoin de l’ODCAV, de l’ORCAV, des ASC pour relever ces défis qui nous interpellent. Continuez dans cette lancée. Le seul moyen que nous avons c’est la sensibilisation. Le meilleur intrant possible, c’est la ressource humaine. Nous sommes dans un projet social, le moyen le plus important c’est la cohésion sociale. Il est très facile de bien communiquer» a-t-il dit

Le Gouverneur de région a également fait part de la mise en œuvre de l’Etat d’urgence par l’interdiction des voyages interurbains avec des restrictions pour les camions de transport de marchandises et la fermeture partielle de certaines frontières.

Print Friendly, PDF & Email