Le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Kédougou a abrité ce jeudi 4 juillet 2019 des audiences. Les personnes impliquées dans l’affaire de l’exploitation minière illégale ont connu leurs peines, d’autres la fin des poursuites.

C’est aux environs de 10 h que la première séance a commencé. M Aliou Diallo, président du TGI de Kédougou n’a pas tardé à prononcer le délibéré du tribunal.

Les maires Nfaly Camara (Tomboronkoto), Dondo Keita (Ninéfécha), le journaliste Boubacar Dembo Tamba, correspondant de Sud Fm et le lieutenant Oumar Kane  de la Direction de la Gestion et de la Planification des Eaux ont vu leur liberté provisoire commuée en liberté définitive avec une fin des poursuites.

Par contre, les chinois  Ku Dengue et Wang Hu, le lieutenant-colonel Amar Fall  ex-conservateur du Parc National du Niokolo Koba, le lieutenant Sultan Marone et le ghanaéen Koussi Kwabéna, poursuivis pour exploitation minière illicite, association de malfaiteurs écopent d’une peine d’emprisonnement ferme de 2 ans. Adama Diop, le chef de service régional des mines de Kédougou et le capitaine Mamadou Marone adjoint de l’ex-conservateur du Parc National du Niokolo Koba  poursuivis pour les mêmes motifs écopent respectivement de peines d’emprisonnement ferme de 1 an et de 6 mois.

Deux autres chinois ont vu leur sentence d’une peine de 2 mois de prison ferme prononcée par le président du TGI pour les motifs de détention illégale de produits dangereux.

Il faudrait aussi rappeler que les deux sociétés impliquées dans cette exploitation minière illicite devront payer chacune 50 millions de dommages à l’Etat du Sénégal.

Print Friendly, PDF & Email