En séjour à Grenoble(France), l’envoyé spécial du site echosdescollines.com dresse ici le bilan sommaire de 17 années de coopération décentralisée entre le Département de Kédougou et le Département de l’Isère.

La première convention de partenariat avec le Conseil Général de l’Isère a été signée en 2002 par M Cheikh Abdoul Khadre Cissokho, président du Conseil Régional de Tambacounda et Mme Christine Crifo. A  l’époque cette coopération concernait la région Naturelle de Tambacounda avec Tambacounda, Bakel et Kédougou comme départements.

 

Après l’érection de Kédougou en Région, d’autres investigateurs aussi bien politiques que techniciens ont fait le plaidoyer nécessaire pour que cette coopération puisse continuer. Certains continuent encore  à apporter leur contribution à cette belle région de Kédougou. Il s’agit entre autres de M Mamoudou Samoura et M Serge Bessaye qui passe régulièrement quelques mois aux  côtés des acteurs sur le terrain.

En ce qui concerne la région de Kédougou, cette coopération a favorisé la mise en œuvre de beaucoup de programmes ou de projets dans divers secteurs (Education, santé, Culture, Eau Hygiène Assainissement…). Il s’agit notamment de  l’organisation du Festival des Minorités Ethnies, de l’appui accompagnement au campement villageois de Dindéfélo,  de la formation des acteurs culturels, des acteurs touristiques de la création d’emplois , des travaux d’adduction d’eau dans le centre de santé et le CEM Commune 1 de Kédougou, de la promotion de la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles.

Ces résultats ont été obtenus grâce à l’engagement d’hommes et de femmes de valeur évoluant dans diverses structures aussi bien dans le Département de l’Isère que dans celui de Kédougou (Conseil Départemental de Kédougou, Culture Ailleurs, Radio communautaire de Kédougou, l’Association des Minorités Ethniques (AME), Culture et Développement, TETRAKTYS, Aide médicale et Développement CLFV, PF38, élus locaux…  et autres acteurs tapis dans l’ombre.

Cette coopération décentralisée poursuit son petit bonhomme de chemin au profit des communautés des deux départements.

Adama Diaby, Grenoble 

Print Friendly, PDF & Email