En marge de la 23ème édition de la Semaine Nationale de l’Ecole de Base (SNEB), M Mamadou Barry, Inspecteur de l’Education et de la Formation de Kédougou a fait un diagnostic sans complaisance du secteur de l’Education dans sa circonscription avant d’inviter les acteurs  à se mobiliser autour de l’école pour la prise en charge des problèmes de la qualité. 

« Rien n’est plus difficile pour un enseignant de constater qu’en dépit des efforts soutenus, des élèves ne soient pas en mesure de passer à une étape supérieure.

Rien n’est plus révoltant pour des élèves de savoir qu’ils ne pourront pas passer en classe supérieure avec leurs camarades, parce qu’ils ont du mal à lire, écrire et calculer. Rien n’est plus désolant pour des parents de voir leurs enfant être obligés de reprendre leur classe parce qu’ils ne savent pas lire, encore moins effectuer des opérations simples. Rien n’est plus décourageant pour un militant de l’école de voir des enfants  qui abandonnent pour insuffisance de résultat » a confié Inspecteur Mamadou Barry.

Ce qui prouve à suffisance que la qualité des enseignements/Apprentissages pose encore de sérieux problèmes.

« Les résultats des tests en lecture/mathématiques et des examens de fin d’année scolaire obtenus les dernières années, malgré l’espoir d’un ciel illuminé qui peut se lire dans leurs évolutions, nous montrent encore l’ampleur de la tâche qui nous attend dans ce long et sinueux chemin à parcourir pour l’atteinte de la qualité.  Il faut y ajouter les défis d’enrôlement et de maintien qui nous interpellent et qu’il faut prendre à bras le corps » a-t-il ajouté

Selon l’inspecteur de l’Education et de la formation de Kédougou, la mobilisation de toutes les familles d’acteurs est d’une impérieuse nécessité.

« Il nous faut aussi nous mobiliser, conjuguer tous nos efforts, mutualiser toutes nos expériences, faire preuve d’ingéniosité et de créativité afin que les produits extraits de l’énorme mine d’or qu’est l’école puissent se confondre aux ressources humaines tant attendues, beaucoup espérées et savamment exprimées à travers les missions assignées au Système de l’Education et de la Formation dans la Lettre de Politique générale 2018-2030 ».

Connaissant leurs difficiles conditions de travail, M Mamadou Barry, Inspecteur de l’Education et de la Formation de Kédougou a profité de l’occasion pour requinquer ses enseignants

Je vous exhorte comme toujours à redoubler d’efforts, il est vrai que vous travaillez parfois dans des conditions extrêmement difficiles, mais comprenez que votre mission relève d’un sacerdoce et comme métier vous avez choisi « le don de soi ». Personne ne vous remerciera jamais assez de ce que vous faites. « Un enseignant est comme une bougie, elle se consume pour éclairer les autres ». Je rends hommage à toutes les enseignantes et à tous les enseignants en leur rappelant qu’ils sont des acteurs de développement. Et, en tant que tels il leur faut comprendre qu’on ne leur dira jamais assez ceci : «Le cadre environnemental compte certes, mais la qualité se construit dans la salle de classe »

 

Print Friendly, PDF & Email