echosdescollines.com

Kédougou : Fièvre Ebola, Hépatite E,…

Le Comité départemental de prévention des épidémies affûte ses armes Le temps d’un Comité Départemental de Développement(CDD) convoqué ce vendredi 8 Août 2014 par M Habib Léon Ndiaye, préfet de Kédougou pour que les acteurs se retrouvent pour échanger autour de la situation épidémiologique du 1er  trimestre pour mettre en place un comité de lutte multisectorielle contre les épidémies.

siegeDSC02780

Depuis quelques temps, les habitants de Kédougou sont tourmentés par l’apparition d’une maladie « mystérieuse » qui fait peur. A cela s’ajoute la peur liée aux dégâts causés par la fièvre Ebola qui sévit dans la sous-région (Guinée Conakry, Sierra Léone…). La réunion du comité départemental de prévention des épidémies tenue ce vendredi 8 Août 2014 au centre conseil ado de Kédougou a été une occasion pour percer tout le mystère qui entoure cette maladie « mystérieuse »  souvent confondue à la fièvre jaune.

Situation épidémiologique

La présentation de la situation épidémiologique a été une occasion pour mettre l’accent sur la sensibilisation sur la fièvre Ebola et l’hépatite E. Au niveau de la région de Kédougou, toutes les conditions ne sont pas réunies pas réunies pour prendre en charge ces  deux maladies.

Aucun cas de fièvre jaune  confirmé en 2014

« Aucun cas positif de fièvre jaune n’a été décelé. Mais des cas suspects de (Fièvre et hémorragie ou d’ictère  et hémorragie) ont été enregistrés. Les 147 cas suspects prélevés concernent (120 hommes et 47 femmes), Sur les 10 cas de décès constatés, les 8 concernent des femmes  enceintes Ces décès sont dus aux ictères et non à la fièvre jaune. Et la majorité  des cas nous proviennent  des diouras ou sites d’orpaillage »  a précisé Mme Amy Collé Dème  responsable de la surveillance épidémiologique au district sanitaire de Kédougou.

L’hépatite E 

siegeDSC02792

  Cette maladie est fréquente en Amérique latine et Afrique. Pour la prévention, il faut une bonne hygiène, de l’eau potable, et une prise de mesures collectives efficaces vis a vis du virus de l’hépatite E.  Cette lutte sera difficile si l’on ne maitrise pas le péril fécal. C’est pourquoi, différentes  actions ont été  menées. « Nous avions déroulé des activités d’orientation des relais sur l’hygiène des mains, émissions radio, la diffusion de spots, des journées de mobilisation sociale, des visites d’inspections et de sensibilisation dans les restaurants, la distribution de purificateurs… » a laissé entendre le Docteur El hadj Malick Sarr, médecin chef du district sanitaire de Kédougou.

Le service départemental d’hygiène a aussi déroulé diverses actions à l’endroit des populations.

« Ainsi 27127 personnes ont été sensibilisées ,18 écoles visitées, dans la commune.  Au niveau de la gare routière 988 personnes  ont été touchées. Les zones aurifères visitées à plusieurs reprises  3552 personnes sensibilisées à Bantaco. 50 villages ATPC  sont suivis .Nous avons demandé un renfort au niveau national pour parer à toute éventualité.» a souligné M Aladji Camara, Chef de la brigade départementale d’hygiène de Kédougou.

La fièvre Ebola

La présentation des données statistiques liées à  cette maladie a fait accroître l’angoisse et la surprise chez bon nombre de participants à cette rencontre. Ainsi ont-ils pris l’engagement de s’impliquer dans la sensibilisation des masses populaires en faisant respecter les différents conseils. « Il faut limiter les déplacements vers la guinée qui a une situation épidémiologique grave, combiner tous les genres de stratégies  pour lutter contre cette maladie, mettre l’accent sur la surveillance et   la communication… »a précisé le Docteur El hadj Malick Sarr, médecin chef du district sanitaire de Kédougou.

S’impliquer dans la lutte…

siegeDSC02789

 « Nous ne sommes pas à l’abri. C’est pourquoi le comité départemental de prévention des épidémies  qui est une instance consultative  s’est réuni pour qu’on puisse partager nos expériences sur le travail qui sera fait pour lutter contre ces maladies qui sévissent dans notre circonscription et dans la sous-région. Nous avons mis en place un comité de lutte multisectorielle car tous les secteurs interpellent plusieurs acteurs. Il faudrait qu’on soit aussi des vecteurs d’information pour développer une communication de proximité adaptée aux différentes cibles.Il faudrait que tout le monde s’implique dans la lutte contre ces maladies » a  recommandé M Habib Léon Ndiaye, préfet de Kédougou. Les autres recommandations  formulées pour venir à bout de ces maladies tournent autour de la sensibilisation des populations sur les mesures d’hygiène, le lavage des mains, la couverture des puits, l’amélioration du  système de gestion des ordures, le respect des consultations prénatales pour les femmes enceintes.

Today view: 4 - Total View: 951
Contacts

Pour la couverture de vos événements  partout dans la région de Kédougou (Sénégal), ailleurs au Sénégal et à l'international

Reportages- Publicité- Publireportages- Photos reportages- Vidéo-reportages... Documentaires , films didactiques..

echosdescollines.com mettra à votre disposition une équipe de reporters compétents.

.Contactez -nous   ici    :

adamadiaby60@gmail.com

Tel : (00221) 77 435 85 48