Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Les membres du  Comité de Lutte contre les Violences faites sur les Femmes (CLVF) ont aussi célébré la journée internationale de la femme ce 8 mars. Leurs locaux réhabilités ont été inaugurés par la même occasion.

Après avoir participé à la grande marche organisée par le Réseau des Femmes Enseignantes de Kédougou (RFEK), les membres du Comité de Lutte contre les Violences faites sur les Femmes (CLVF) se sont retrouvés à la case-foyer pour célébrer à leur manière la journée internationale de la femme en mettant le focus sur les violences basées sur le genre.

Cette manifestation a mobilisé le médecin chef de Région, le président du conseil départemental de Kédougou, des éléments de la Maison d’Arrêt et de Correction de Kédougou et des représentants des partenaires du Planning Familial (PF 38) de Grenoble.

« Nous sommes heureux de célébrer la journée internationale de la Femme avec les membres du Comité de Lutte contre les Violences faites sur les Femmes. Nous fêtons cette importante journée en présence de nos partenaires de la coopération décentralisée. C’est le lieu de remercier M Serge Bessaye et Chloé. Nous sommes plus que jamais engagés à vous accompagner dans ses actions de tous les jours pour promouvoir le droit des femmes » a confié M Lessény Sy, président du conseil départemental de Kédougou.

Cette mobilisation des femmes et des autorités a été une occasion pour inaugurer la case-foyer réhabilitée par le conseil général de l’Isère en partenariat avec le Planning Familial PF38 de Grenoble.

Le CLVF a mis à contribution une troupe théâtrale qui a présenté un sketch sur les violences basées sur le genre. Cette prestation pose la problématique des préjugés liés au travail de la femme. Il y apparait clairement que certains hommes bien qu’étant instruits interdisent à leurs épouses d’aller à la recherche du travail. Après de longues études et plusieurs diplômes en poche, bon nombre de femmes voient leurs carrières professionnelles se briser, une fois dans les liens du mariage.

 

« Nous célébrons la journée internationale de la femme. A Kédougou, les femmes vivent une situation de vulnérabilité,quand des jeunes filles qui n’ont pas eu la chance d’aller à l’école passent tout leur temps à vendre de la glace dans les sites d’orpaillage avec tous les risques de maladies, de viols et de violation des droits humains. Nous pensons également aux  femmes handicapées qui sont laissées en rade. Notre mission est de mobiliser, de sensibiliser, de renforcer les capacités des femmes sur les droits humains et sur toute forme de violence basée sur le genre. Nous menons ce combat avec nos partenaires dont le planning familial PF38, nos points focaux installés un peu partout dans la région de Kédougou » a indiqué Mme Fily Cissokho, la présidente du CLVF.

Le Comité de Lutte contre les Violences faites sur les Femmes a récompensé les partenaires Serge Bessaye et Chloé.

Today view: 2 - Total View: 125