Le candidat de la coalition Madické 2019 a organisé un meeting à la place Léopold Sédar Senghor de Kédougou ce jeudi 7 février 2019. Il a lancé un message à ses militants venus des départements de Kédougou, Saraya et Salémata.

« Je promets de vous aider à trouver des emplois, à pratiquer vos métiers. Je ne vous donnerai pas du poisson mais je vous apprendrai comment pêcher. Vous êtes des sénégalais à part entière. Vous êtes des hommes sur qui on peut compter parce que pétris dans nos valeurs les plus chères. Nous devons être à vos cotés pour relever les défis d’un Kédougou prospère. Nous devons être à vos cotés pour que nos femmes, nos vaillantes femmes puissent trouver des activités génératrices de revenus. Nous devons être à vos cotés pour que règne la justice au niveau de Kédougou pour que règne la sécurité. On doit combattre l’insécurité parce que Kédougou est une région frontalière. Vous avez un autre problème, c’est la couverture sanitaire. Il faut installer dans chaque localité au minimum une case de santé. Il faut utiliser une dotation spéciale pour le faire. Ce pays nous appartient tous. Aujourd’hui, j’ai eu honte d’entendre le président Macky Sall dire que Matam est son titre foncier. C’est une déclaration très grave venant d’un président sortant. Le Sénégal appartient à tous les sénégalais. Les titres fonciers sont des domaines privés. Matam est un domaine public qui ne saurait appartenir à aucun sénégalais. Plus grave, en le disant il doit se poser un problème de conscience. Si Matam est son titre foncier, c’est le titre foncier le plus démuni, le plus dépourvu. Nous sommes là pour un Sénégal uni et prospère. Il n’y a pas de place pour la discrimination ethnique, raciale, territoriale. La seule discrimination que e pourrai accepter à mon futur gouvernement si je suis élu c’est simplement qu’il y ait une discrimination positive au profit des régions qui ont un retard de développement, des régions comme Kédougou »

Print Friendly, PDF & Email