Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

L’auberge Thomas Sankara a abrité ce mercredi 6 février 2019 le lancement du projet « une ASC, un projet, des emplois »  La cérémonie officielle a été présidée par M Abou Bâ, adjoint au gouverneur chargé de Développement. 

Il faut dire que dans la région de Kédougou seules 6 Associations Sportives et Culturelles (ASC) ont bénéficié de financements pour la mise en œuvre de ce concept « une ASC, des emplois ». Il s’agit  de 2 ASC dans le département de Kédougou, 2 dans le Saraya et 2 dans le Salémata. Le montant du financement est de 5 millions de FCFA par ASC. Ce qui porte à 30 millions de FCFA, le montant total injecté dans  la région de Kédougou. Ce projet est en sa phase de démarrage au Sénégal et Kédougou a été le point de départ.

« Nous prendrons toutes les dispositions pour que les projets réussissent. Je lance un appel aux ASC pour que  ce choix porté sur elles soit un choix mérité. Elles doivent faire preuve d’exemple. Ce projet  est conçu  pour toutes les ASC de la région de Kédougou. C’est un emprunt à rembourser pour permettre à d’autres ASC de la région de Kédougou de bénéficier de ces genres de projets » a confié M Sadio Dembélé, le président de l’ORCAV de Kédougou.

Il faut dire qu’à Kédougou, dans le concept « Une ASC, un projet, des emplois » l’accent a été mis sur des mini-boulangeries mobiles.

M Amadou Kane, le président de l’ONCAV a remercié le président Macky Sall pour avoir soutenu cette initiative.

« C’est en 2013 que le président Macky Sall nous a instruit pour réfléchir sur des projets afin de permettre à chaque ASC de créer des emplois. C’est comme ça que nous sommes arrivés au concept « une ASC, un projet, des emplois ». L’objectif c’est de créer des emplois. Notre mission, au-delà du sport c’est de contribuer à la résorption du chômage en permettant aux ASC de créer des emplois. Nous allons assurer un suivi de ces projets de mini boulangeries dans la région de Kédougou à partir de nos différents démembrements » a-t-il dit.

Il faut dire que l’ONCAV est accompagné dans la mise en œuvre de ce concept « une ASC, un projet, des emplois » par l’ISEG et la DER.

Jeune administrateur civil, M Abou Bâ, adjoint au gouverneur chargé de développement a saisi cette occasion tenir aux jeunes un langage de vérité.

«  Je me réjouis de l’organisation de ce lancement. Le fait que le président de l’ORCAV ait déposé les dossiers à temps signifie qu’il a le sens des responsabilités. Il prend conscience des préoccupations des jeunes de la région de Kédougou. Je salue également l’initiative  de la DER. Ça redonne  à la jeunesse de l’espoir.  Il y a ce sens de l’engagement de la jeunesse. Ce projet va permettre de former 42 jeunes dans la région. Il faut montrer l’exemple. La ponctualité, le sens de l’engagement. Il faut qu’on soit sérieux. Un pays ne doit pas être construit dans la légèreté. Le temps perdu ne se rattrape jamais. Je vous appelle à prendre toutes vos responsabilités. Nous voulons des jeunes compétents. Ce n’est pas une offrande. Ce sont des ressources publiques qui sont mises à votre disposition. Il y aura un contrôle. Qui s’aventurera à faire des choses peu cathodiques avec ces financements aura maille à partir avec la justice».

L’autre phase de cette cérémonie a consisté à une visite des mini-boulangeries et à la dégustation de ses premiers produits.

Print Friendly, PDF & Email
Today view: 1 - Total View: 76