La Direction Régionale du Développement Rural (DRDR) a abrité ce lundi 4 février 2019 la cérémonie mensuelle de levée des couleurs. Les membres du Comité Régional de Développement ont pris part à cette cérémonie.

 A la suite du cérémonial de la levée des couleurs, M Hamat Ly, le chef d’antenne du PADAER a exprimé les sentiments de satisfaction de la grande famille du Développement Rural par rapport à l’organisation de cette cérémonie de levée des couleurs.

« C’est un moment solennel de la vie de la république pour inculquer et développer des valeurs chez tous les citoyens, en somme faire de sorte que le sénégalais soit un citoyen respectueux des symboles de la nation ».

Il a par ailleurs rappelé le principal défi qui interpelle tous les acteurs afin de parvenir à la souveraineté alimentaire et nutritionnelle dans la région de Kédougou.

« La souveraineté alimentaire et nutritionnelle est la capacité pour une société de s’organiser pour assurer aux citoyens une saine alimentation en quantité suffisante. Même s’il est complexe dans une société comme la nôtre, de ramener de tels enjeux à un niveau très simple du citoyen, il semble important que la population soit liée au processus. Ainsi même si on constate que certains avaient perdu le contact avec l’agriculture, il nous parait important dans une perspective de souveraineté alimentaire de louer nos efforts pour donner la possibilité à la population de Kédougou surtout les jeunes de se réapproprier leur agriculture dans une approche filière, de résilience et de durabilité. Un des gros défis est de conscientiser tout le monde à cet enjeu qui nous concerne tous en tant que citoyens »

M William Manel, le gouverneur de région de Kédougou a loué les efforts de M Tamsir Sakho, DRDR, de M Papa Codé Wade, chef d’antenne du P2RS, de M Hamat Ly, Chef d’Antenne du PADAER qui en dehors du secteur de l’agriculture œuvrent beaucoup et de façon désintéressée  dans le social.

« Ce sont des chefs de services qui font beaucoup dans le social. Je peux en témoigner ici. Discrètement, ils participent à aider nos concitoyens qui sont les plus vulnérables. Je m’en réjouis parce que  l’administration c’est surtout ça, être opérationnel, performant mais surtout être intégré dans la société. Ils ont réussi ce pari là. A travers eux, c’est une invite que je fais à l’ensemble des chefs de service d’être au plus près des populations. Ce sont elles qui nous valent d’être là. Sans les administrés, nous ne serions jamais là. Il faudrait qu’on soit plus à leurs côtés, plus à leur écoute pour prendre en charge  leurs préoccupations »

Print Friendly, PDF & Email