Kédougou : La secrétaire exécutive de la CONAFE  implique tous dans son combat pour un meilleur avenir pour l’enfant – echosdescollines.com

En marge de la mission de capitalisation de ses interventions dans la région de Kédougou, une délégation de la  Coalition Nationale en Faveur de l’Enfant (CONAFE) conduite par sa secrétaire exécutive Mme Justine Laison  s’est entretenue avec les responsables de la société Randgold. Les prémices d’un partenariat se dessinent.

Cette entrevue s’est déroulée en présence de M Dialiba Tandian, Manager Principal de KEOH, point focal de la CONAFE dans la région de Kédougou. Les échanges ont principalement porté sur les objectifs et actions mis en œuvre par la CONAFE dans la région de Kédougou, les stratégies et les résultats obtenus. Au sortir de cet entretien, M El hadj Mamadou Faye, Assistant au département  Santé Sécurité et Environnement (SSE) de la société Randgold a été séduit par la qualité du travail de la CONAFE.

« La CONAFE a bien fait d’essayer de prendre en charge la question de l’enfance dans la région de Kédougou. Pour résoudre la problématique de la jeunesse, mieux vaut commencer par une meilleure prise en compte des droits de l’enfant du fait du niveau de développement assez faible noté ici malgré la présence des sociétés minières. Ce qui est une réelle contradiction. La CONAFE a bien fait de soulever cette problématique de prise en charge des droits de l’enfant, un phénomène que nous vivons surtout dans les sites d’orpaillage de la région de Kédougou. L’initiative de la CONAFE est à saluer »

Par ailleurs, il a promis de rendre compte aux responsables de la société Randgold, de faire un plaidoyer afin de les convaincre sur les avantages d’un éventuel partenariat avec la CONAFE afin d’assurer une meilleure prise en compte des droits de l’enfant dans ses zones d’intervention.

En plus de se réjouir de la qualité des échanges, Mme Justine Laison, la secrétaire exécutive de la CONAFE  garde de bons espoirs sur la suite à donner à cette rencontre avec la société Randgold.

«  Nous avons échangé. C’est juste une prise de contact  pour que la société ait une idée sur ce que la CONAFE fait en matière de promotion et de protection des droits de l’enfant. Nous avons échangé à bâtons rompus et nous nous sommes rendu compte que M Faye a une sensibilité par rapport aux enfants. D’ailleurs il est le parrain de deux enfants à Mandankholing. Ce qui est à saluer tenant compte des problématiques majeures de prise en compte des enfants au niveau de l’éducation. Pour nous, c’est une première rencontre de  prise de contact. Nous laisserons le temps pour qu’il puisse rendre compte à sa hiérarchie afin d’aider à la prise de décisions sur comment Randgold pourrait prendre cette dimension. Randgold a déjà fait des actions dans ce sens. Mais spécifiquement pour les enfants, ce serait mieux dans le cadre d’une stratégie commune à travers les collectivités territoriales »

Elle a précisé que ce n’est pas à la CONAFE de mettre en œuvre les actions. La CONAFE ne fera qu’apporter sa contribution afin que les collectivités territoriales soient à même de pouvoir prendre en compte les questions de droits de l’enfant. La société qui donne sa contribution verra l’impact de cette contribution sur les enfants.

Today view: 1 - Total View: 63