Exploitation de l’or à Kédougou, l’Etat à empoché 28,3 milliards en 2017 – echosdescollines.com

Le Comité national de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (CN-ITIE), a organisé ce jeudi 20 Décembre 2018 une rencontre régionale de partage et de vulgarisation du rapport ITIE portant sur l’année fiscale 2017.

Cette rencontre tenue dans la salle Mimi Touré de l’auberge Thomas Sankara de Kédougou, a été présidée par M William Manel, Gouverneur de la Région, en présence des membres du Comité national ITIE du Sénégal.  Elle  a mobilisé autorités administratives de la Région, membres des organisations de la société civile (OSC), des Organisations Communautaires de Base (OCB), des élus locaux, des représentants des communautés et des entreprises minières présentes dans la zone.

Cette rencontre régionale de dissémination du Rapport ITIE 2017 à Kédougou  a été un cadre de dialogue constructif avec l’ensemble des parties prenantes de la région sur les principaux enjeux de la gouvernance du secteur des mines au Sénégal. Elle a été également l’occasion de partager les principaux résultats du Rapport ITIE 2017, en vue de favoriser son appropriation par les différentes parties prenantes.

« De 13 milliards de FCFA versés au trésor public en 2014, les entreprises extractives intervenant dans la région de Kédougou ont effectué des paiements cumulés de 29,6 milliards de FCFA en 2017. Cette hausse s’explique par la fin de la période d’exonération de Sabodala Gold Operations à partir de mai 2015. Cela a eu comme conséquences l‘augmentation substantielle des paiements de SGO qui s’élèvent à 28,3 milliards en 2017. Cette hausse s’explique également par l’augmentation des contribution des entreprises AGEM Iamgold (440 730 134 FCFA), Petowal Mining Company (222 747 897 FCFA) et Sabodala Mining Company » a confié M Papa Alioune Badara Paye, le secrétaire permanent adjoint ITIE.

Il faut dire que la production d’or s’élevait en 2017 à 233119 onces estimées à 170 115 735 962 FCFA. La quantité d’or exportée était de 231 104 onces  dont la valeur est de 168 342 880 233 FCFA.

Pour rappel, le Sénégal a déjà publié les rapports de conciliation couvrant les années 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017. La publication régulière de ces informations sur l’état de la gouvernance du secteur extractif au Sénégal consacre ainsi, l’attachement indéfectible de l’Etat, des Organisations de la société civile et des entreprises extractives, à maintenir à un niveau élevé, l’engagement résolu à faire de la transparence, une réalité dans la gestion des industries extractives au Sénégal. Un engagement qui fait du Sénégal, le 1er pays en Afrique et le 4éme au monde à avoir réalisé des progrès satisfaisants dans la mise en œuvre de la Norme ITIE.

Today view: 1 - Total View: 95