Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

L’auberge thomas Sankara a abrité ce mardi 13 novembre 2018 des ateliers régionaux de concertations  pour la mise en place d’un cadre Territorial de Développement du Sénégal Oriental.

La rencontre a été présidée par M. William Manel gouverneur de la région de Kédougou. Elle a regroupé toutes les familles d’acteurs (Autorités administratives, présidents de conseils départementaux, Maires, Présidents de chambre consulaires, l’équipe de l’ARD, membres de la société civile et du secteur privé, services déconcentrés de l’Etat, Projet et Programmes, OCB entre autres

Cette rencontre de concertation  a vu aussi la participation des autorités du Ministère de la Gouvernance Territoriale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire (MGTDAT) accompagnateur des acteurs territoriaux du Sénégal Oriental (Kédougou, Tambacounda) dans la mise en place d’un cadre propice au développement territorial.

« Les pouvoirs publics, depuis 2012, ont estimé que le contexte et la faiblesse des politiques et stratégies de développement, appliquées jusque-là au Sénégal, nécessitaient d’initier des alternatives susceptibles de corriger les déficiences et de produire simultanément des progrès significatifs à l’échelle nationale et un développement territoriaux harmonieux.

Dans cette perspective, ils ont engagé le Sénégal sur la voie de l’émergence à travers, le Plan Sénégal Emergent (PSE) et l’acte III de la décentralisation. A travers ces réformes trois objectifs fondamentaux  ont été visés à cette nouvelle réforme, à savoir :

Construire une cohérence territoriale rénovée par une réorganisation de l’espace ,une architecture administrative simplifiée et l’émergence de pôles de développement, assurer la lisibilité des échelles de gouvernance par la clarification de la répartition des compétences entre l’Etat et les collectivités territoriales ;assurer le financement du développement territorial par la modernisation de la gestion publique territoriale, avec une réforme des finances locales et la promotion soutenue de la qualité des ressources humaines.

Les acteurs ont suivi avec beaucoup d’attention les deux communications à savoir : « état des lieux sur le processus de mise en place du pôle Sénégal Oriental et partage des outils élaborés », « orientations de L’Etat sur le projet de développement territorial dans le Sénégal Oriental et Opportunités à saisir ».

L’objectif général recherché à travers ces concertations, est de faire des propositions concrètes allant dans le sens de la mise en place d’un cadre consensuel pour l’émergence du pôle Sénégal Oriental.  Durant ces concertations les acteurs territoriaux de Kédougou n’ont pas manqué de souligner leur inquiétude sur l’implantation de l’usine de  fer de Falémé à Tambacounda. Ils ont  rappelé   les séquelles du modèle de gestion  à l’époque où Kédougou faisait partie de l’ancienne région du Sénégal oriental.

Today view: 1 - Total View: 59