Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Kédougou : La rentrée des classes commence timidement

Ce jeudi 4 octobre 2018, une forte  délégation d’autorités administratives, d’élus locaux et de partenaires sociaux a effectué une tournée dans différentes écoles de la commune pour s’enquérir de la situation à la rentrée.

Cette tournée a conduit la délégation dans les écoles élémentaires El hadj Oumar Aïdara et Mariama Diaby), à la Case des Tout-petits  de Dalaba, au CEM Kédougou commune 2 et au lycée technique industriel et minier Mamba Guirassy. Partout, la délégation a noté une forte présence des enseignants.

« Nous sommes satisfaits.Toutes les dispositions ont été prises pour réussir la rentrée. Les services techniques ont assuré la désinfection et la désinsectisation des salles de classe. Partout où, nous sommes passés, nous avons constaté une forte présence des corps enseignants. Nous félicitons l’IA, les élus locaux et les services techniques pour le travail effectué .Le seul problème, c’est le faible taux de présence des élèves dans certains écoles et établissements scolaires. Nous profitons de l’occasion pour exhorter les parents d’élèves à libérer les enfants» a témoigné M Jean Paul Malick Faye, Adjoint au Gouverneur chargé des affaires administratives

Pourtant, des dispositions utiles avaient été prises au niveau académique pour préparer cette rentrée des classes

« Il y a un important travail qui a été abattu en amont par la tenue d’un  CRD, des CDD. Au niveau de Kédougou, la rentrée  est encore  timide. A l’élémentaire le taux de présence des enfants est de l’ordre de 30%, au moyen, 40%,  au secondaire il n’y a pas d’élève. Pourtant plusieurs activités ont été déroulées avec les familles d’acteurs depuis le mois de septembre. Nous allons essayer de mettre le focus sur le facteur élève. Les classes sont nettoyées, les enseignants sont présents. Nous sommes encore en hivernage et certaines zones sont encore enclavées. La rentrée coïncide avec la période de maturation des cultures.  Nous allons prendre en compte ces configurations. Néanmoins, il faudrait que les parents d’élèves trouvent le juste milieu entre les travaux champêtres et l’école » a souligné M Mamadou Lamine Ly, Inspecteur d’Académie de Kédougou.

Il faut dire que l’académie de Kédougou est en déficit de personnel (184  enseignants à l’élémentaire et 68 pour le moyen). Pour une année scolaire apaisée, l’Inspecteur d’Académie a promis d’user toutes les  stratégies pour combler ce déficit d’enseignants.

Today view: 1 - Total View: 123