Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

 La rentrée des classes se prépare, le nouveau lycée de Kédougou et le BST seront opérationnels

La salle de réunions de la gouvernance de Kédougou a abrité ce jeudi 27 septembre 2018 un CRD sur la rentrée des classes 2018/2019. Une place de choix a été accordée aux résultats enregistrés au cours de l’année scolaire écoulée.

L’académie de Kédougou compte 3 inspections de l’Education et de la Formation (Saraya, Kédougou, Salémata) réparties chacune en 3 districts. L’académie de Kédougou dispose également de 3 services rattachés (l’Inspection Médicale des Ecoles (IME), le Centre Académique de l’Orientation Scolaire et Professionnelle(CAOSP) et le Centre de Formation des Personnels de l’Education (CRFPE).

Le rapport présenté par M Mamadou Lamine Ly, Inspecteur d’Académie de Kédougou fait état des bons résultats enregistrés dans les différents examens scolaires et professionnels.

« En 2018,à l’entrée en sixième l’académie a enregistré un taux de réussite de 63,19 % contre u taux de 61,43% en 2017 soit un bond de 1,76%. Les résultats du CFEE ont connu une baisse de 5,15%. Avec un taux de 53,17% en 2017, l’académie s’est retrouvée à 48,02% au CFEE. Cette baisse s’expliquerait par la nouveauté du système d’évaluation au CFEE. Au BFEM, l’académie de Kédougou a fait des progrès en passant d’un taux de réussite de 62,93% en 2017 à un taux de 69,04%. Pour le Bac technique un bond significatif a été enregistré, de 48,81%en 2017, l’académie a enregistré un taux de 70,77%. Au Bac général, le taux de réussite a baissé de 31,06% en 2017 à 27,11% en 2018 » a-t-il précisé

Au CAP sur 109 candidats vus, 102 ont été déclarés admis soit un taux de réussite de 94%. Les 14 candidats vus aux CEAP option français ont tous été admis, de même que les 22 candidats vus au CEAP option Arabe.

Les éléments qui pourraient justifier ces résultats sont entre autres le déficit de professeurs dans certaines disciplines, le manque de volonté de certains enseignants (absentéisme, manque de préparation pédagogique), l’insuffisance du suivi/encadrement des élèves par les parents, la pauvreté des ménages.

A la suite de la présentation du rapport, l’assistance s’est prononcée sur divers aspects notamment le problème  de la fonctionnalité et de l’entretien des toilettes dans les écoles, la question de la sécurité des enfants à l’école.  Pourtant à travers la valorisation de l’uniforme scolaire qui permet cacher les disparités entre les enfants, on pourrait assurer la sécurité et la protection des enfants

M Jean Paul Malick Faye, adjoint au gouverneur chargé des affaires administratives a apporté des précisions sur l’ouverture du nouveau lycée de Kédougou situé à Kénioto.

« Le déménagement du lycée Maciré Bâ de Kédougou vers Kénioto sera effectif cette année. Un dispositif sera mis en place aux heures de pointe pour sécuriser les enfants. Tous les lycées du genre construits dans les autres localités du pays sont distants des centres-villes. Les parents ne peuvent pas avancer le prétexte d’éloignement du lycée pour empêcher d’envoyer leurs enfants. Si tel est le cas, nous mettrons en avant la loi sur l’obligation scolaire. Kédougou ne peut pas être une exception » a-t-il dit.

Des dispositions transitoires sont en train d’être prises pour alimenter les bureaux administratifs en électricité. Le désherbage de la cour du nouveau lycée de Kédougou est en cours. Le Bloc Scientifique et Technologique (BST) sera fonctionnel à la rentrée des classes.

Today view: 1 - Total View: 268